Le 27 juillet, l’Américain Hughes Network Systems, un spécialiste des réseaux et services par satellite à large bande, a annoncé sa participation au consortium dirigé par le gouvernement britannique et l’opérateur télécoms indien Bharti qui se sont engagés à fournir plus de 1 milliard de dollars pour acquérir OneWeb et financer le redémarrage des activités commerciales de la constellation de satellites qui avait fait faillite en mars 2020, impactée par la crise du coronavirus.

Hughes a accepté en principe d’investir 50 millions de dollars dans le consortium. En outre, Hughes continuera à être un partenaire technologique et de distribution de confiance pour OneWeb, l’opérateur de satellites en orbite terrestre basse (LEO) qui avait lancé 74 satellites avant de demander en mars d’être placé sous chapitre 11, la loi américaine de protection contre les faillites.

« Ce consortium mondial rassemble les bons acteurs pour remplir la promesse de la constellation OneWeb en déployant des services à faible latence pour les communautés, les entreprises, les gouvernements, les avions et les navires – complétant la connectivité géostationnaire et répondant à la demande croissante de bande passante dans le monde. Nous sommes impatients de contribuer au développement de cette technologie révolutionnaire et à la mise sur le marché de ces services », a déclaré Pradman Kaul, président de Hughes.

La reprise par le consortium reste soumise à l’approbation des créanciers de OneWeb, du tribunal de faillite et des autorités de réglementation applicables, et devrait être achevé d’ici le quatrième trimestre 2020.