Le 4 mars dernier, le Ministère de l’Economie a annoncé la liste des entreprises soutenues par l’appel à projet « Résilience » du plan de relance. Huit sont des entreprises stratégiques de la filière photonique, science et technologie de la lumière, se félicite Photonics France, la fédération française de la photonique.

 

La filière photonique française est ainsi reconnue par l’État sur le dernier appel à projet pour le plan de relance.

Une étude menée par Photonics France dresse la cartographie et démontre le poids important de la photonique en France avec une croissance de 40% en 5 ans, soit 6 fois plus importante que n’importe quel autre secteur de l’industrie manufacturière. Les 1100 entreprises identifiées réalisent un chiffre d’affaires d’environ 19 milliards d’euros. La filière photonique française est un secteur technologique en pleine expansion dont les emplois ont crû de 12% sur 5 ans. Ainsi, en 2018, le secteur comptait 73 000 emplois sur l’ensemble du territoire français. Cette étude, bien que basée sur des données 2018, démontre que depuis 2013 la filière de la photonique française est en pleine expansion. Une mise à jour sera publiée fin 2021.

 

Les huit entreprises lauréates ont pour ambition de développer des systèmes photoniques quantiques, de nouveaux lasers, des micro-écrans OLED, un « nez photonique » ou encore de soutenir la relocalisation pour garantir l’indépendance et la souveraineté des composants ou systèmes photoniques. Ces 8 projets pourraient créer des centaines d’emplois d’opérateurs, de techniciens et d’ingénieurs sur le territoire.

Voici la liste des projets retenus par le Ministère de l’Économie qui bénéficieront d’une aide dans le cadre de l’appel à projet :

Projet « MEPCOS » – Cedrat Technologies

Cedrat Technologies est spécialisée dans la conception et la fabrication d’actionneurs, de capteurs et de systèmes mécatroniques, dans différents domaines (spatial, médical, etc.). Son projet porte sur l’industrialisation de mécanismes de pointage photonique innovants, destinés aux communications par laser prévues dans les futurs marchés spatiaux de constellations géantes de satellites.

Projet « SILK » – Lynred

Le projet SILK porte sur la création d’une nouvelle filière de développement et de fabrication de détecteurs photoniques proche infrarouge petits pas pour les applications de contrôle industriel. En plus de développer une vingtaine d’emplois à horizon 2030, ce projet permettra de diminuer le niveau de dépendance aux importations par la relocalisation d’une partie de l’activité de développement en France.

Projet « RESISTE » – Aurea Technology

L’objectif du projet RESISTE est de créer la première ligne industrielle d’instruments et systèmes photoniques quantiques en France dédiés à des applications stratégiques telles que les télécommunications ultra-sécurisées et la cryptographie quantique. Avec le soutien du plan de relance, Aurea pourra accélérer sa production de sources et de détecteurs de photons sur un marché quantique en plein croissance. Cela aurait un impact fort sur le territoire national, à l’échelle de la filière quantique, impliquant et renforçant les collaborations déjà très actives avec tous les acteurs nationaux de la filière.

Projet « ARCOL » – Keopsys Industries

Le projet ARCOL vise à concevoir une ligne pilote de fabrication de composants photoniques à très forte valeur ajoutée indispensables à la réalisation des amplificateurs et lasers à fibre produits par Keopsys Industries. A terme, il permettra de réduire la dépendance de l’entreprise vis-à-vis de ses fournisseurs étrangers les plus critiques, tout en renforçant sa compétitivité.

Projet « QUINSI » – Quandela

Quandela est une entreprise stratégique de la chaîne de valeur des technologies quantiques. En soutenant l’installation de son unité de production de ces qubits qui équipent de plus en plus de produits à travers le monde, et maitrise une étape amont indispensable dans la chaîne de valeur quantique.

Projet « LIGNE COLOROLED » – MICROOLED

MICROOLED est un fournisseur mondial de micro-écrans OLED. À travers un procédé innovant, l’objectif du projet est de développer en France une ligne industrielle de production correspondant à l’étape de colorisation des micro-écrans pour laquelle les seuls fabricants dans le monde sont basés en Asie. La chaîne de valeur sera ainsi intégralement localisée en France et jusqu’à 110 emplois pourraient être créés.

Projet « GUTENBERG » – Aryballe Technologies

Aryballe Technologie a développé une technologie unique d’olfaction digitale. Le projet vise à soutenir la première industrialisation de son nez photonique et d’ancrer dans son territoire cette entreprise qui pourrait porter le leadership français à l’international, tout en garantissant la localisation de ses capacités de production en France. 41 emplois pourraient être créés.

Projet « INSPECT » – Photonis France

L’entreprise produit des composants photoniques et des capteurs de haute précision pour des dispositifs variés (Lidars, imagerie médicale, etc). Son projet vise à adapter des technologies nouvelles afin d’améliorer les capacités de détection de ses capteurs et dispositifs, ce qui permettra à l’entreprise de maintenir son avance technologique et de renforcer son assise industrielle à Brive-la-Gaillarde.

D’autres projets de technologies photoniques ont été déposés lors des vagues successives d’appels à projets du plan de relance et Photonics France espère qu’ils seront également soutenus.

Photonics France est la fédération française de la photonique, représentant national unique et reconnu par les acteurs et les pouvoirs publics. L’association a l’ambition de fédérer l’ensemble des acteurs de la filière pour représenter, promouvoir, défendre et développer la filière française de la photonique. Aujourd’hui, près de 180 start-ups, PME, ETI et grands groupes, académiques et associations, fabricants ou distributeurs, lui font confiance pour les accompagner dans leur croissance et défendre leurs intérêts.