Lors du premier trimestre clos fin décembre de l’exercice 2020, Infineon Technologies a réalisé un chiffre d’affaires de 1916 M€, en baisse de 7% par rapport aux 2062 M€ du trimestre précédent et de 3% par rapport au dernier trimestre de l’exercice précédent (1970 M€).

Infineon a affiché un bénéfice net trimestriel en hausse à 210 M€, contre 161 M€ lors du trimestre précédent et 254 M€ lors du même trimestre de l’exercice précédent.

« Notre activité bien diversifiée a affiché une performance solide en ce début de l’exercice. Dans des conditions difficiles, le chiffre d’affaires a reculé en ligne avec nos attentes. Nos mesures de réduction des coûts commencent à prendre effet. Ces mesures et plusieurs facteurs non récurrents ont conduit à un bénéfice de 297 M€ légèrement meilleur que prévu. La demande pour notre dernière génération de microphones sur silicium croît de manière dynamique. Nous constatons également des signes d’amélioration dans des domaines particuliers tels que l’activité serveurs. Dans l’ensemble, cependant, nous ne prévoyons pas de reprise générale de la demande avant le second semestre. Nos moteurs de croissance à long terme restent intacts et nous contribuons de manière cruciale à façonner l’avenir de la mobilité et de l’efficacité énergétique », a déclaré Reinhard Ploss, CEO d’Infineon.

Pour le deuxième trimestre de l’exercice 2020, Infineon prévoit un chiffre d’affaires en croissance de 5% par rapport au trimestre précédent (à plus ou moins 2 points de pourcentage), pour une marge d’exploitation médiane d’environ 14%, à comparer à 15,5% pour le trimestre clos fin décembre.

Pour l’ensemble de l’exercice, -hors acquisition de Cypress en cours-, Infineon s’attend à une croissance des revenus de 5% (à plus ou moins 2 points de pourcentage) avec une marge opérationnelle d’environ 16%.

Selon les prévisions, la croissance du chiffre d’affaires de la division gestion de puissance et circuits multi-applications (PMM) devrait être supérieure à la moyenne du groupe. La division automobile devrait croître au même rythme que la moyenne du groupe. La croissance du chiffre d’affaires de la division IPC (Industrial Power Control) devrait être légèrement inférieure à la moyenne du groupe. Le chiffre d’affaires de la division Digital Security Solutions (DSS) devrait être stable ou croitre légèrement.

Infineon compte investir au total 1,3 milliard d’euros dans ses usines pour l’ensemble de l’exercice, contre 1,45 milliard lors de l’exercice précédent.

L’acquisition de Cypress Semiconductor devrait être finalisée à la fin du trimestre actuel ou au début du prochain.

Voir la présentation d’Infineon