Lors du deuxième trimestre clos fin mars de son exercice 2021, Infineon Technologies a réalisé un chiffre d’affaires de 2700 M€, en hausse de 3% par rapport aux 2631 M€ du trimestre précédent et de 36% par rapport au dernier trimestre de l’exercice précédent. Le book-to-bill du trimestre (rapport commandes sur facturations) grimpe à un ratio impressionnant de 2,1 contre 1,6 lors du trimestre précédent.

« Le marché des semiconducteurs est en plein essor ; l’électronique qui aide à accélérer la transition énergétique et à faciliter le travail et la vie à la maison reste très demandée. La poussée pour la numérisation se poursuit sans relâche. La demande dépasse largement l’offre pour la majorité des applications. Les installations de fabrication d’Infineon fonctionnent à plein régime et nous continuons d’investir dans des capacités supplémentaires. Nous constatons des goulots d’étranglement dans les segments où nous dépendons des puces fournies par les fonderies, en particulier dans le cas des microcontrôleurs automobiles et les produits IoT. Nous mettons tout en œuvre pour offrir à nos clients le meilleur accompagnement possible dans cette situation », a commenté Reinhard Ploss, CEO d’Infineon.

Infineon a affiché un bénéfice net trimestriel en hausse à 203 M€, contre 256 M€ lors du trimestre précédent et 178 M€ lors du même trimestre de l’exercice précédent.

Pour le troisième trimestre de l’exercice 2021, Infineon prévoit un chiffre d’affaires compris entre 2,6 et 2,9 milliards d’euros, pour une marge d’exploitation médiane d’environ 18%, à comparer à 17,4% pour le trimestre clos fin mars. La croissance des revenus continuera d’être freinée par les contraintes d’approvisionnement, notamment la fermeture temporaire de son usine d’Austin, au Texas, en février, ainsi que les limites de capacités disponibles chez les fondeurs.

Pour l’ensemble de l’exercice, Infineon s’attend à un chiffre d’affaires de 11 milliards d’euros (à plus ou moins 3%) avec une marge opérationnelle d’environ 18%. Infineon maintient sa prévision d’investir au total 1,6 milliard d’euros dans ses usines pour l’ensemble de l’exercice.

Lors de sa prévision précédente, le fabricant allemand tablait sur un chiffre d’affaires de 10,8 milliards d’euros (à plus ou moins 5%) avec une marge opérationnelle d’environ 17,5%.

Voir la présentation d’Infineon