Intel a réalisé au 3e trimestre un chiffre d’affaires de 18,3 milliards de dollars, inférieur de 4% à son CA du 3e trimestre 2019, pour un bénéfice net de 4,3 milliards, en baisse de 29% sur un an. Mais surtout les analystes ont pointé une baisse de 10% de ses activités « Data-centric », alors que ses activités pour PC ont progressé d’un modeste 1%, à 9,8 milliards de dollars.

Dans le détail des activités « Data-centric », la division centres de données affiche un chiffre d’affaires trimestriel en baisse de 7% sur un an, à 5,9 milliards. La division IoT affiche des ventes en chute de 33%, à 677 millions de dollars. Les ventes de Mobileye ont crû de 2%, à 234 M$. Les ventes de la division solutions mémoires non volatiles ont reculé de 11%, à 1,2 milliard de dollars, tandis que les ventes de solutions programmables ont chuté de 19%, à 411 millions de dollars.

« Nos équipes ont livré des résultats solides au troisième trimestre qui ont dépassé nos attentes malgré les impacts liés à la pandémie. Nous prévoyons une autre année record en 2020, alors même que nous gérons les changements massifs de la demande et l’incertitude économique. Nous restons confiants dans notre stratégie et visons à gagner des parts dans un marché diversifié alimenté par les données et la montée en puissance de l’IA, des réseaux 5G et l’Edge computing », a toutefois déclaré Bob Swan, CEO d’Intel.

Pour l’ensemble de 2020, Intel, il est vrai, a légèrement relevé ses objectifs et vise désormais un CA annuel de 75,3 milliards de dollars (17,4 milliards pour le 4e trimestre). Ses dépenses d’investissement annuel devraient se situer entre 14,2 et 14,5 milliards de dollars. Intel souligne que sa troisième unité de fabrication en technologie 10 nm, située en Arizona, est désormais pleinement opérationnelle et prévoit désormais de livrer des volumes de produits 10 nm supérieurs de 30% en 2020 par rapport à ses attentes de janvier.