Sélectionner une page

Intel ouvre une usine d’encapsulation 3D au Nouveau Mexique

Intel ouvre une usine d’encapsulation 3D au Nouveau Mexique

Au cœur d’un investissement de 3,5 Md$, cette usine exploite un procédé avancé d’encapsulation 3D potentiellement capable d’atteindre la barre des 1000 milliards de transistors sur une puce et d’étendre la loi de Moore au-delà de 2030. Intel a également présenté ses résultats 2023.

Intel a inauguré sa nouvelle usine Fab9 à Rio Rancho, au Nouveau-Mexique, qui fait partie d’un plan d’investissement de 3,5 milliards de dollars que le fabricant de puces américain a débloqué pour se doter de procédés industriels avancés pour l’encapsulation 3D des semiconducteurs, notamment sa technologie Foveros.

© Intel

La Fab 9 de Rio Rancho représente le premier site opérationnel de production en série de la technologie avancée d’encapsulation 3D d’Intel et le premier du groupe à être co-localisé avec la production de puces (dans son usine Fab 11x, implantée sur le même site), lui apportant ainsi un procédé de fabrication de bout en bout pour une chaîne d’approvisionnement plus efficace.

« Il s’agit de la seule usine américaine produisant à grande échelle les solutions de packaging les plus avancées au monde, assure Keyvan Esfarjani, vice-président exécutif d’Intel et directeur des opérations mondiales. Alors que l’industrie des semiconducteurs entre dans une ère de solutions hétérogènes qui utilisent plusieurs chipsets dans un même boîtier, les technologies de packaging avancées, telles que Foveros et EMIB (Embedded Multi-die Interconnect Bridge), offrent une voie plus rapide et plus rentable pour atteindre la barre des 1000 milliards de transistors sur une puce et étendre la loi de Moore au-delà de 2030. »

L’investissement de 3,5 Md$ à Rio Rancho a généré plusieurs centaines d’emplois chez Intel, et a permis de créer plus de 3000 emplois dans le secteur de la construction et 3500 emplois supplémentaires dans tout l’État du Nouveau Mexique.

Chiffre d’affaires 2023 en baisse de 14%, résultat net en chute libre

Lors de son exercice fiscal 2023 clos le 31 décembre dernier, Intel n’a pu empêcher une baisse de 14% de son chiffre d’affaires annuel, à 54,2 milliards de dollars (contre 63,1 Md$ en 2022), malgré un quatrième trimestre où ses ventes ont progressé de 10% sur un an.

Son CA 2023 a été plombé par ses divisions « Client Computing Group » (-8% à 29,3 Md$) – même s’il y a eu un rebond au 4è trimestre (+33% sur un an) – et surtout « Data Center and AI » (-20% à 15,5 Md$) – ce qui semble inquiétant alors que Nvidia cartonne grâce à l’IA – et « Network and Edge » (-31% à 5,8Md$). Seules ses divisions « Mobileye » (+11% à 2,1 Md$) et « Intel Foundry Services » (+103% à 952 M$) ont été orientées à la hausse en 2023. Quant au bénéfice net du groupe, il a plongé de 79% l’an passé, passant de 8 Md$ en 2022 à 1,7 Md$ seulement en 2023.

Pour le premier trimestre 2024, Intel table sur un CA compris entre 12,2 et 13,2 Md$, inférieur aux attentes.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This