Le Grenoblois Kalray, qui développe des processeurs multicoeurs dédiés aux systèmes intelligents, pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, a annoncé le 31 juillet le Tape-Out de son processeur MPPA3, connu également sous le nom de Coolidge. Il s’agit de la troisième génération de MPPA («Massively Parallel Processor Array »), architecture brevetée qui a été conçue avec la technologie FinFET 16 nm du fondeur TSMC.

Le Tape-Out est une étape importante dans le monde du semiconducteur : c’est l’achèvement de la phase de conception et le début du processus de fabrication.

Les processeurs intelligents de Kalray ont la capacité d’analyser à la volée une très grande quantité d’informations, de prendre des décisions et d’interagir en temps réel avec le monde extérieur. Coolidge concrétise les ambitions de Kalray sur les marchés des centres de données et de l’automobile. Une large gamme d’applications nécessitant de très hautes performances pourra bénéficer des avancées de Coolidge, notamment les applications embarquées, voitures intelligentes et autonomes, les systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS), l’aérospatial et la défense, les équipements médicaux, les data centers, les infrastructures réseaux, le monde du HPC (« high performance computing ») et du stockage haute performance, ainsi que les applications de « Machine Learning » et d’intelligence artificielle.

« Je suis très fier d’annoncer le Tape-Out de Coolidge, notre troisième génération de processeurs intelligents », a déclaré Eric Baissus, p-dg de Kalray. « Depuis l’introduction en bourse de Kalray en juin 2018, l’un des principaux objectifs que nous poursuivons est l’introduction sur le marché de ce nouveau produit. Coolidge apporte des innovations et des améliorations majeures pour répondre aux besoins croissants de l’industrie en termes de performance, d’efficacité énergétique, de traitement en temps réel et de sécurité. Ce nouveau processeur est conçu pour répondre parfaitement aux exigences des marchés du véhicule autonome, de l’intelligence artificielle et des data centers de nouvelle génération. De nombreux clients ont déjà manifesté leur interêt et attendent avec impatience les premiers échantillons de Coolidge».

Le processeur Coolidge a été conçu en technologie FinFET 16 nm de TSMC. Il intègre 80 cœurs (cœurs 64 bits VLIW « Very Long Instruction Word » de Kalray) et la capacité unique de combiner plusieurs Coolidge afin d’augmenter le nombre de cœurs en fonction des besoins de l’application ciblée. De plus, chaque cœur dispose d’un co-processeur visant à booster les performances d’Intelligence Artificielle et autres applications requérant de la puissance de calcul, pour atteindre jusqu’à 4 Tera FLOPS et 25 TOPS (soit environ 25 fois la performance de la génération précédente) avec une puce consommant moins de 20W. Ce ratio performance versus consommation fait de Coolidge le meilleur choix pour des applications embarquées hautes performances, affirme la start-up grenobloise. De nombreuses interfaces haute vitesse (i.e. telles que 100 GbE ou PCIe Gen4) permettent l’intégration dans des systèmes nécessitant de hautes performances, tandis que des interfaces spécialisées telles que CAN (« Controller Area Network » le dispositif de transmission de données utilisé dans le secteur automobile) garantissent une compatibilité avec des applications telles la voiture autonome.