Après une chute de 12,8% en 2019, le marché mondial des semiconducteurs devrait rebondir de 5,9% en 2020, pour atteindre 448 milliards de dollars l’an prochain, contre 422,8 milliards de dollars en 2019, selon IHS Markit. Le déploiement de la 5G constituera le principal facteur de cette reprise.

Non seulement en raison de son impact sur la croissance du marché des communications sans fil, mais également en raison des avantages plus vastes que la 5G apportera aux entreprises et aux économies mondiales.

Tout au long de l’histoire de l’industrie des semiconducteurs, chaque ralentissement du marché s’est soldé par l’arrivée d’une innovation technique qui a entraîné une augmentation importante de la demande, rappelle IHS Markit, qui cite pour le passé l’avènement du Web ou l’introduction de l’iPhone. Maintenant, une autre innovation historique est en train de prendre sa place parmi ces avancées : la 5G. Car l’impact de la 5G ira bien au-delà des télécoms, affectant tous les aspects de la société et générant une nouvelle activité économique qui stimulera la demande croissante de puces, avance le cabinet d’études désormais dans le giron d’Informa Tech.

À l’instar d’autres innovations majeures du passé, IHS Markit s’attend à ce que la montée en puissance de la 5G ait de profonds effets positifs sur la productivité des personnes et des machines. D’ici 2035, la 5G pourrait générer une production économique d’une valeur de 1300 à 1900 milliards de dollars, rien qu’aux États-Unis. C’est à peu près la même somme que les consommateurs américains ont dépensée en automobiles en 2016.

Les innovations rendues possibles par la 5G, notamment la réalité augmentée, de nouveaux services, l’accès fixe via la 5G, l’immense champ d’applications de l’Internet des objets, seront le moteur de cette augmentation de l’activité économique. Tous ces développements nécessiteront des milliards de dollars de semiconducteurs à mettre en œuvre, promet IHS Markit/

A lui seul, le secteur des smartphones est le plus gros consommateur de semiconducteurs et devrait acheter pour 87,7 milliards de dollars de puces cette année. En conséquence, la croissance de ce secteur a un impact disproportionné sur l’ensemble du marché des semiconducteurs. Après des baisses en volume en 2018 et 2019, le marché mondial des smartphones devrait renouer avec la croissance annuelle des livraisons en 2020. Cette hausse stimulera les revenus du marché des semiconducteurs pour smartphones, ce segment de marché devant augmenter de 7% en 2020, après une chute de 22% en 2019.

Le marché des semiconducteurs bénéficiera également de la reprise de la croissance dans d’autres domaines, notamment le secteur de l’automobile, l’IoT, les centres de données et l’industriel, souligne IHS Markit. La reprise de 2020 sera ainsi une bonne nouvelle pour une industrie des semiconducteurs qui souffre du pire ralentissement économique depuis une décennie.

Le ralentissement actuel a été déclenché par la chute des prix des mémoires Drams et flash NAND, qui a commencé à la fin de 2018 en raison d’une offre excédentaire de composants. L’industrie connaît actuellement une certaine stabilisation suite à une légère amélioration des prix des mémoires à l’approche des fêtes de fin d’année. Toutefois, cette timide reprise ne sera pas suffisante pour empêcher un recul ou au mieux une stabilité des ventes de semiconducteurs au premier et au deuxième trimestre de 2020. La reprise réelle attendue par l’industrie des semiconducteurs se concrétisera au second semestre 2020, grâce à la révolution de la 5G, assure IHS Markit.