Sélectionner une page

La Chine planifie 70 milliards de dollars d’investissement en SC

La Chine planifie 70 milliards de dollars d’investissement en SC

Selon le quotidien taïwanais DigiTimes, Zhao Weiguo, président de Tsinghua Unigroup, a déclaré envisager de construire trois unités de production de semiconducteurs en Chine, représentant un investissement cumulé de 70 milliards de dollars. Dans le même temps, les pouvoirs publics vont accroitre leurs investissements dans le développement d’une industrie locale de sociétés fabless.

Outre la construction qui a récemment débuté d’une unité de production de mémoires flash NAND 3D à Wuhan (province de Hebei) représentant un investissement de 24 milliards de dollars (voir notre article), le groupe chinois compte également construire deux autres usines à Chengdu (province de Sichuan) et Nanjing (province de Jiangsu). La pose de la première pierre des deux derniers projets devrait s’effectuer dans l’année. Le type de circuits produits dans ces deux dernières usines (représentant un montant cumulé de 46 milliards de dollars) n’a pas été précisé.

Bras armé de la politique industrielle de l’Etat chinois en microélectronique, Tsinghua Unigroup, dont Spreadtrum Communications et RDA Microelectronics sont les filiales, compterait ainsi se développer par lui-même, ses velléités de racheter des fabricants de semiconducteurs étrangers ayant jusqu’ici été contrés par les Occidentaux (hormis la création d’une société commune avec HP en Chine). Le financement de ces projets ne devrait pas poser trop de problèmes, tant il entre dans le cadre de la politique industrielle du gouvernement chinois d’accroître son indépendance en matière de semiconducteurs. Mais Tsinghua Unigroup aura-t-il les ressources technologiques suffisantes sans faire appel à des partenariats étrangers pour parvenir à ses fins ?

1362 sociétés fabless en Chine

Selon le cabinet d’études taïwanais TrendForce, les investissements chinois dans l’industrie locale des semiconducteurs ont représenté depuis 2015 plus de 69 milliards de dollars, dont 86,5% provenant de fonds d’investissements publics. Notamment le National Integrated Circuitry Investment Fund qui a investi quelque 10 milliards de dollars depuis sa création en 2015. Ce fonds, après avoir investi dans la production de semiconducteurs, devrait désormais concentrer ses investissements dans le développement d’une industrie locale de sociétés fabless, et dans une moindre mesure dans des sociétés de services de test et d’encapsulation, croit savoir TrendForce.

Selon le cabinet d’études taïwanais, la Chine continentale abrite actuellement 1362 entreprises de semiconducteurs fabless qui développent des circuits intégrés, soit près du double des 736 entreprises fabless de début 2015.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This