Sélectionner une page

La pénurie de puces au menu de la réunion de travail du Conseil national de l’industrie

La pénurie de puces au menu de la réunion de travail du Conseil national de l’industrie

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a présidé mercredi le comité exécutif du Conseil national de l’industrie (CNI). A cette occasion, les membres du comité exécutif du CNI sont revenus sur la cellule de crise dédiée à la pénurie de composants électroniques. Un rapport devra être remis d’ici la fin du premier trimestre 2022.

Pilotée par Thierry Tingaud, le président du Comité stratégique de la filière Electronique, la cellule a pour objectif de suivre au jour le jour les difficultés d’approvisionnement rencontrées, et d’y apporter des solutions à court et moyen terme. La ministre a annoncé le renforcement des moyens de cette cellule, avec l’arrivée du Médiateur des entreprises, Pierre Pelouzet, qui apportera son expertise sur les solutions envisagées. La lettre de mission du Médiateur des entreprises stipule qu’il devra s’atteler à la détection de « comportements non optimaux ou inappropriés » susceptibles d’accroître les tensions sur le marché et de promouvoir des bonnes pratiques, notamment en termes d’achats responsables.

« A l’issue de cette phase de précision de l’état des lieux, les actions à mettre en œuvre pour assurer la reconnaissance et la diffusion des bonnes pratiques pourront être définies conjointement avec les fédérations et syndicats professionnels membres du CSF Electronique et les fédérations et syndicats intéressés parmi les filières touchées par les difficultés d’approvisionnement », souligne la lettre de mission.

Un point d’étape sur l’avancement de la mission sera organisé d’ici la fin de l’année et un rapport devra être remis d’ici la fin du premier trimestre 2022.

Le comité exécutif du CNI réunit des présidents de fédérations professionnelles, en particulier l’UIMM et France Industrie, des représentants des organisations syndicales et des personnalités qualifiées. Il a pour mission de co-construire la politique industrielle du pays.

Cette réunion avait pour objectif de faire le point sur deux thématiques : l’amélioration de la compétitivité et de l’autonomie de notre industrie d’une part, la valorisation des métiers industriels d’autre part. Dans le cadre du Conseil national de l’industrie, deux groupes de travail ont été lancés en avril 2021 associant entreprises et syndicats : l’un sur l’attractivité et la compétitivité, l’autre sur la relocalisation et les approvisionnements stratégiques. Les membres de ces groupes de travail ont présenté un point d’avancement de leurs travaux et de leurs recommandations. Outre la présentation sur la cellule de crise dédiée à la pénurie de composants électroniques, Philippe Varin, personnalité qualifiée missionnée en septembre 2021 par la ministre déléguée chargée de l’Industrie, a présenté les premières conclusions de sa mission relative à la sécurisation des approvisionnements en métaux stratégiques. Enfin, les échanges ont permis de présenter différentes initiatives visant à renforcer l’attractivité des métiers de l’industrie. Etat, associations et industriels ont travaillé collectivement à la construction d’un guide du mentorat dans l’industrie, publié aujourd’hui, afin de rendre ces dispositifs simples et accessibles à toutes les entreprises.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This