Sélectionner une page

Lacroix prend le contrôle du sous-traitant américain Firstronic

Lacroix prend le contrôle du sous-traitant américain Firstronic

Lacroix annonce avoir signé un accord exclusif pour l’acquisition d’une participation majoritaire de 62% dans le capital du sous-traitant Firstronic auprès de ses actionnaires principaux. Le groupe français y détenait une participation initiée en 2017, depuis complétée à hauteur de 12,5%.

Cette opération, dont le montant n’est pas divulgué, sera réalisée en co-investissement avec Bpifrance, qui prendra à cette occasion une participation minoritaire de 26% dans Firstronic, via son Fonds Build-up International (*). L’équipe de management actuelle restera pleinement engagée dans le nouvel ensemble : John Sammut, présent depuis 2011, restera CEO de Firstronic et en conservera 4% du capital, tandis que Jochen Lipp, directeur des opérations (COO) depuis 2013, entrera au capital de Firstronic à hauteur de 3%.

Créé en 1980, Firstronic est un sous-traitant focalisé essentiellement dans les domaines de l’automobile, de l’industrie et de la santé, en Amérique du Nord. La société s’appuie sur 2 sites de production dans le Michigan et au Mexique, avec des équipes de près de 1300 personnes. En 2020, Firstronic a réalisé un chiffre d’affaires de 87 M$ (environ 76 M€), soit près de 20% du chiffre d’affaires de Lacroix, pour une marge d’EBITDA supérieure à 8%. Cette année, le sous-traitant devrait réaliser 140M$ de chiffre d’affaires pour une marge d’EBITDA supérieure à 9%.

Lacroix place le développement international comme l’un des piliers de son plan Leadership 2025, avec un objectif d’implantation renforcé sur les marchés stratégiques que sont les Etats-Unis et l’Allemagne, notamment par le biais d’acquisitions. En ligne avec la volonté stratégique du groupe de renforcer ses positions sur le marché américain, la prise de contrôle de Firstronic permet tout d’abord d’établir une base industrielle forte sur le continent nord-américain, et de compléter un maillage industriel à l’échelle multi continentale.

« Cela fait maintenant près de 4 ans que nous sommes présents au capital de Firstronic – 4 années pendant lesquelles nous avons pu constater l’engagement et le savoir-faire des équipes de Firstronic, ainsi que les fortes synergies potentielles entre nos entités respectives. Couplés au maintien en place d’une équipe de management très expérimentée, qui a su faire croître rapidement l’entreprise, ces éléments ont su nous convaincre qu’un rapprochement serait mutuellement bénéfique et une intégration de Firstronic largement facilitée. Fiers des opportunités offertes par cette première opération de croissance externe aussi structurante qu’historique sur le sol américain, nous aurons à cœur d’accueillir les équipes de Firstronic au sein du Groupe et créer avec eux un leader global des solutions IoT industrielles & des équipements électroniques pour applications critiques », déclare Vincent Bedouin, p-dg de Lacroix.

Par ailleurs, avec une complémentarité de clientèle et d’implantations respectives, le rapprochement entre Lacroix et Firstronic vise à créer le leader français de la sous-traitance. A la clé, des synergies importantes :  l’atteinte d’une taille critique permettant l’accompagnement des principaux clients en Europe et en Amérique du Nord, une diversification géographique élargissant le rayonnement du groupe au-delà de la zone EMEA, et enfin un fort potentiel d’économies d’échelle dont les effets principaux seront l’optimisation des achats et de la compétitivité. En dehors des synergies commerciales et industrielles et des économies d’échelle identifiées, l’établissement d’une base industrielle en zone dollar devrait également armer le groupe d’une couverture naturelle contre les variations de change.

ETI familiale cotée, avec un chiffre d’affaires de 441 millions d’euros en 2020, Lacroix entend, à l’issue de cette opération, poursuivre sa feuille de route avec notamment de nouvelles acquisitions pour renforcer chacune de ses activités à l’international.

Lacroix conçoit et fabrique les équipements électroniques pour les produits de ses clients, ainsi que des solutions IoT (hardware, software & cloud) et IA, notamment pour les filières de l’industrie, automobile, domotique, avionique ou de la santé. Le groupe fournit également des solutions connectées et sécurisées pour la gestion d’infrastructures critiques telle que la voirie intelligente (éclairage public, signalisation, gestion de trafic, V2X) ainsi que pour la gestion et le pilotage des infrastructures d’eau et d’énergie.

(*) Bpifrance prendra 26% du capital de Firstronic, au travers de son Fonds de Build-Up International (FBI). Le FBI vise à accélérer la transformation des PME et des ETI familiales françaises. Le FBI est le premier fonds à investir directement à l’étranger aux côtés des entreprises familiales dans le cadre de leurs projets de croissance externe ou de renforcement de filiales.

« Bpifrance accompagne la croissance de Lacroix depuis 2020 au travers de son fonds Société de Projets Industriels (SPI) dans la construction d’une usine du futur (Projet Symbiose). Aujourd’hui, nous sommes très heureux de poursuivre notre engagement et de renouveler notre confiance aux équipes de Lacroix à l’occasion de cette acquisition structurante qui marque une avancée significative du Groupe dans son plan Leadership 2025 », souligne Emmanuel Denoulet, directeur d’investissement du Fonds Build-up International de Bpifrance.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This