Premier fondeur mondial, le Taïwanais TSMC a réalisé au troisième trimestre un chiffre d’affaires de 293,05 milliards de dollars taïwanais (9,4 milliards de dollars), en hausse de 21,6% par rapport au trimestre précédent et en progression de 12,6% par rapport au 3e trimestre 2018, pour un bénéfice net de 101,07 milliards taïwanais (+51,4% par rapport au 2e trimestre 2019 ; +13,5% par rapport au 3e trimestre 2018), soit une marge nette de 34,5%.

« Notre activité du troisième trimestre a bénéficié de lancements de nouveaux produits, à la fois dans les smartphones premium et dans les applications informatiques hautes performances, faisant appel à notre technologie 7 nm, la plus performante du secteur. Nous prévoyons que la demande de notre technologie 7 nm se maintiendra, tirée par les smartphones haut de gamme, le déploiement initial de la 5G et les applications liées au calcul haute performance », a déclaré Wendell Huang, vice-président et directeur financier de TSMC.

Lors du premier trimestre, les ventes de TSMC pour des circuits intégrés réalisés en technologie 7 nm ont déjà représenté 27% de son CA total, à comparer à 2% pour celles réalisées en technologie 10 nm et 22% pour celles de circuits en technologie 16 nm. Ainsi, son activité en circuits avancés (16 nm et moins) a représenté 51% de son CA trimestriel.

Pour le quatrième trimestre 2019, TSMC s’attend à réaliser un CA compris entre 10,2 et 10,3 milliards de dollars, soit une hausse de 8,5% à 9,6% par rapport au troisième trimestre 2019.

Le fondeur, qui a investi 3,14 milliards de dollars dans ses usines lors du 3e trimestre (soit 9,35 milliards depuis le début de l’année), prévoit que son budget d’investissement pour l’ensemble de l’année 2019 se situera entre 14 et 15 milliards de dollars.