Vous avez plébiscité cette semaine l’invention de Zero Standby Energy. Faisant l’objet d’un brevet mondial, elle permet de maintenir les appareils électriques en veille avec une consommation nulle, ce que personne n’avait techniquement réussi à ce jour. La seule consommation des veilles électriques représenterait un surcoût équivalent à 80 milliards de dollars chaque année.

Autres actualités dimensionnantes pour le futur : les Etats-Unis et la Chine seraient proches d’un accord pour mettre un terme à leur guerre commerciale, une avancée saluée par l’industrie américaine des semiconducteurs. Côté écrans de grande taille, c’est Samsung qui s’engage pour l’avenir en investissant 11 milliards dans les afficheurs QD-Oled.

Pendant ce temps dans l’Hexagone, Faurecia rachète la participation de Continental dans SAS pour 225 M€, tandis que Renault et Google planchent sur un service de mobilité autonome entre Roissy-Charles de Gaulle et La Défense. En Charente-Maritime, Serma Microelectronics étend ses locaux près de La Rochelle, tandis qu’en Ile de France, Emitech regroupe ses activités sur un même site. Depuis janvier, les start-up tricolores ont levé 3,8 milliards d’euros depuis janvier. Le Grenoblois Allegro DVT rachète l’Irlandais Amphion Semiconductor, un spécialiste des blocs d’IP vidéo. Soitec confirme une prévision de croissance annuelle de 30%. 2 millions de lignes de fibre optique jusqu’à l’abonné ont été construites depuis janvier. La France et l’Allemagne avancent ensemble sur le SCAF et d’autres dossiers de défense et sécurité.

Côté conjoncture, le marché des PC progresse pour le deuxième trimestre de suite. La voiture 100% autonome n’est pas pour demain : son prix serait encore de plus de 100 000 dollars en 2022.

A l’international, TSMC renoue avec une forte croissance et le 7 nm représente déjà 27% de ses ventes trimestrielles. ON Semiconductor va verser 175 M$ à Power Integrations pour mettre fin à leurs litiges sur les brevets. Le Britannique discoverIE (anciennement Acal) acquiert son compatriote Sens-Tech. L’Europe impose des mesures provisoires à Broadcom, soupçonné d’entrave à la concurrence sur les jeux de circuits pour décodeurs et modems et enquête, par ailleurs, sur l’aide à la production de batteries dont a bénéficié Samsung en Hongrie. Nokia revendique plus de 2000 dépôts de brevets 5G.

Jeudi 17 octobre

Mercredi 16 octobre

Mardi 15 octobre

Lundi 14 octobre