Sélectionner une page

Le baromètre de l’électronique d’Acsiel traduit une poursuite de la bonne santé du marché français

Le baromètre de l’électronique d’Acsiel traduit une poursuite de la bonne santé du marché français

Acsiel Alliance Électronique publie son baromètre trimestriel de la filière électronique en France. Pour le 4e trimestre, les ventes de composants électroniques (semiconducteurs, passifs, circuits imprimés et connecteurs) et consommables en France ont continué de montrer une forte dynamique qui aura caractérisé l’ensemble de l’année.

L’indice du 4e trimestre montre en effet une progression de 9,9% par rapport à celui du 3e trimestre 2022 et un envol de 35,6% par rapport à celui du 4e trimestre 2021.

Pour l’organisation professionnelle, les secteurs de l’électronique où la production recule actuellement (informatique, smartphones, grand public, domotique) ont finalement peu d’impact sur la demande française dans son ensemble. Cependant, on assiste à un « alignement favorable des planètes » dans les secteurs qui portent l’électronique sur le marché intérieur (automobile, industriel, aéronautique/spatial/défense principalement). Pour l’organisation professionnelle, ces bons résultats illustrent aussi la pertinence des investissements massifs entrepris par les fabricants de composants, permettant d’augmenter les volumes pour répondre à la demande tout en étant bien placés sur les marchés porteurs.

Côté approvisionnements, certains délais restent très longs mais Acsiel entrevoit un début de détente. Cependant, il reste une forte pression sur les prix des matières premières en 2023, alors que les hausses ont été pour l’essentiel encaissées en 2022 sans toutefois être vraiment répercutées par les fournisseurs de composants et de consommables, souligne le syndicat professionnel.

Les efforts de relocalisation industrielle portent aussi leurs premiers fruits. Les fabricants de composants notent avec satisfaction que des équipementiers qui avaient joué la carte de la délocalisation accroissent à nouveau leurs commandes dans l’hexagone.

L’indice du 4e trimestre concernant les ventes liées équipements de production de cartes électroniques et aux équipements de test et mesure en électronique, traduit une tendance positive de la filière amont en lissant les résultats depuis 2021, même si la valeur de l’indice est en recul (-1,8% en trois mois ; -12,3% sur un an). En effet, après un troisième trimestre exceptionnel (à l’inverse de la saisonnalité) pour les équipements de test et mesures, on a assisté à une légère correction au quatrième trimestre. C’est ce qui explique le fléchissement de l’indice trimestriel sans pour autant effacer la tendance à la hausse visible depuis un an (voir illustration).

 

Les secteurs porteurs sont les mêmes que pour les composants. On note que le secteur des télécommunications retient l’attention en particulier avec le déploiement de la 5G mais sans représenter encore de gros volumes.

Acsiel souligne que la production européenne d’équipements souffre actuellement d’une perte de compétitivité vis-à-vis des produits fabriqués dans des régions insensibles à la hausse des coûts de l’énergie (la Chine en particulier). Les coûts de l’énergie et l’inflation généralisée risquent de peser sur les achats d’équipements dans certains secteurs mais les besoins sont forts.

Du côté de la demande, les investissements dans les moyens de mesure en France sont porteurs et appelés à croître davantage avec les projets de construction d’usines de voitures électriques et de batteries.

Du côté de l’offre, avec des secteurs clients en pleine mutation, les équipementiers électroniques en France traversent une période de transition historique dans laquelle ils s’adaptent par des investissements soutenus. « Les sommes en jeu sont considérables, aussi le soutien des pouvoirs publics reste un facteur clé pour transformer l’essai. La France doit rester à la pointe de l’innovation et de la production en électronique qui est la pierre angulaire des évolutions sociétales et un puissant levier de souveraineté », commente l’organisation professionnelle.

Acsiel Alliance Électronique compte 120 adhérents pour 100 000 emplois directs et induits générant sur le territoire un chiffre d’affaires supérieur à 7 milliards d’euros. L’Alliance rassemble les acteurs des composants, des systèmes, du test et de la mesure électronique, des équipements, des consommables et des services pour l’industrie électronique.

(*) Stéphane Martinez, président d’Acsiel Alliance Électronique, a présenté le baromètre de l’électronique Acsiel du 4e trimestre 2022, à l’occasion de la JTE – Journée Technique de l’Électronique autour du thème de « L’Électronique Française, moteur du développement durable », qui s’est déroulée mercredi 22 mars  à Paris (voir notre article).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This