Sélectionner une page

Le Comité de filière industrielle de sécurité actualise sa feuille de route

Le Comité de filière industrielle de sécurité actualise sa feuille de route

Installé par le Premier ministre en octobre 2013 en vue d’accompagner l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour la filière des industries de sécurité, le Comité de filière industrielle de sécurité (CoFIS) vient de se réunir sous l’impulsion du gouvernement pour redéfinir ses priorités dans un contexte de menace terroriste exacerbée. Les premières assises de la filière se tiendront au premier semestre 2016. Fortement exportatrice, cette filière recouvre la sécurité du citoyen, la sécurité civile, la cybersécurité, et la sécurité maritime, aérienne et aéroportuaire. Elle constitue un secteur d’excellence, générant un chiffre d’affaires de plus de 30 milliards d’euros et employant 300.000 personnes.

Cofis-021215Réuni par Bernard Cazeneuve et Emmanuel Macron, le CoFIS est conçu comme un lieu d’échange entre pouvoirs publics, industriels (fournisseurs de produits ou de services de sécurité), et opérateurs publics ou privés. Ses actions sont entreprises selon une feuille de route partagée et validée dans ce cadre.

Accélérer la mise en place de démonstrateurs technologiques

La réunion avait pour objet de valider le programme de travail du CoFIS pour les deux prochaines années. La feuille de route s’articule autour de quatre axes stratégiques principaux : fédérer et valoriser l’ensemble des acteurs de la filière, notamment les PME et les acteurs locaux ; développer une offre innovante et adaptée ; développer la base industrielle de sécurité ; accéder aux marchés nationaux et à l’export.

Ces orientations se traduisent par un certain nombre d’actions concrètes essentielles pour l’élaboration d’une politique industrielle de sécurité : l’établissement d’un catalogue de l’offre ; la signature d’une charte de solidarité entre les grands groupes et PME de la filière ; la mise en place d’un observatoire économique de la filière ; la mise en cohérence du besoin exprimé et des réponses technologiques apportées.

Les ministres ont demandé à ce que la filière accélère la mise en place de démonstrateurs technologiques à même de répondre aux grands défis de la sécurité de demain. Ils ont souhaité la mise en place d’une réflexion prospective pour anticiper les besoins et défis technologiques d’avenir en matière de sécurité. Ils ont encouragé l’identification d’un axe spécifique pour le secteur de la sécurité dans le cadre du prochain Programme des investissements d’avenir en lien avec le commissaire général à l’investissement.

Bernard Cazeneuve et Emmanuel Macron ont enfin donné rendez-vous à l’ensemble des acteurs pour les premières assises de la filière planifiées pour le premier semestre 2016.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

mars 2024
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This