Sélectionner une page

Le marché français des semiconducteurs affiche un solide premier trimestre

Le marché français des semiconducteurs affiche un solide premier trimestre

Au premier trimestre 2015, le marché français des semiconducteurs incluant les ventes aux OEMs et celles de la distribution, a été estimé par l’organisation professionnelle Acsiel à 531,6 M€, soit une augmentation de 15,5% par rapport au trimestre précédent et de 21% par rapport au premier trimestre 2014. Ces excellents résultats proviennent pour partie de la forte influence du taux de change euro/dollar.

acsielPar rapport au premier trimestre 2014, l’euro a en effet perdu 17% de sa valeur face à la monnaie américaine. Si cette influence ne peut être quantifiée précisément, elle reste conséquente et bénéfique aux fournisseurs et importateurs de semiconducteurs actifs de l’Acsiel. De fait, exprimée en dollar, l’augmentation séquentielle de 15,5% est ramenée à 5%, souligne l’organisation professionnelle.

La répartition des ventes en France entre les deux canaux de ventes directes aux OEMs et ventes de la distribution a été respectivement de 72,5% et de 27,5%, soit une progression respective de l’ordre de 14% et 19% d’un trimestre sur l’autre.

Par lignes de produits exprimées en part de marché, les circuits intégrés MOS Micro (36,2%) dominent largement les autres familles mais ce sont les semiconducteurs discrets – incluant l’optoélectronique et les capteurs – qui prennent désormais la deuxième place (21,9%), suivis des digital MOS logic (19,1%) et des circuits analogiques (14,8%). Cette remontée et progression des composants discrets et des capteurs se retrouvent également au niveau mondial et européen.

Par marchés d’applications, l’automobile (38% du total), le segment regroupant l’industriel et le militaire-aéronautique (35% du total) et les puces pour encarteurs (23% du total) restent depuis le début de l’année 2013 les trois secteurs qui prédominent.

Bien que se plaçant en seconde position en part de marché, c’est l’industriel-militaire-aéronautique qui enregistre la plus forte progression d’un trimestre sur l’autre (+33,3%) avec un montant de ventes inégalé jusqu’à ce jour de 126,6 M€. Même si l’industriel se porte bien, les nombreux contrats signés dans le domaine de l’avionique et du militaire expliquent cette performance. Aussi, les membres du Club Semiconducteurs d’Acsiel au vu des résultats enregistrés depuis plusieurs trimestres sur ce segment de marché, estiment que la seule partie mil-aéro représente à ce jour environ un tiers du marché industriel & mil-aéro. L’organisation professionnelle a mis en place un suivi, afin d’étudier de plus près ce phénomène de croissance.

L’automobile qui progresse d’un trimestre sur l’autre de +25,3% (155,5 M€) a également largement contribué aux bons résultats de ce début d’année. Le marché des semiconducteurs pour l’automobile avait déjà enregistré une progression de l’ordre de 8 % en 2014 et semble poursuivre son ascension ; l’électronique contribuant aujourd’hui à plus de 90% aux innovations déjà introduites dans l’industrie automobile et celles à venir dans le concept de la voiture connectée.

Le canal de vente que représente la distribution reste le deuxième marché en valeur (146,2 M€), affichant d’un trimestre sur l’autre une croissance de +19,5%. La DMASS rappelle que ces bons résultats sont essentiellement dus à la hausse du dollar par rapport à l’euro en ce début d’année, mais la France (ainsi que le Royaume-Uni) affiche pour le trimestre une croissance supérieure à l’Europe (voir notre article).

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This