Sélectionner une page

Le robot de test automatisé s’adapte au reconditionnement des smartphones

Le robot de test automatisé s’adapte au reconditionnement des smartphones

Fort du succès de l’eTasq Motion, Ponant Technologies a développé le premier robot de test automatisé du monde, destiné à la réparation des smartphones. Ses atouts ? Des gains significatifs en termes de vitesse de test et de qualité de contrôle comparé aux opérations manuelles actuelles.

On estime qu’environ 60 % des téléphones portables vendus annuellement seraient jetés chaque année dans le monde. « Avec la prise en compte écologique grandissante de la part du grand public, la demande de réparation des smartphones, tablettes et autres appareils électroniques à forte valeur ajoutée (terminaux de paiement, gaming…) explose », constate Christophe Barthélémy, fondateur et dirigeant de Ponant Technologies.

Selon GfK et Recommerce, cités par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), le chiffre d’affaires du marché français des smartphones reconditionnés était évalué à 700 millions d’euros en 2020, ce qui correspondrait à 2,8 millions d’unités vendues cette année-là. Cela représentait une hausse de 25 % par rapport à 2019 et une part du « reconditionné » de l’ordre de 13 % du total de téléphones vendus en 2020.

Les centres de réparation français, européens et internationaux ont jusqu’à présent recours à des opérations manuelles pour effectuer les diagnostics en amont et/ou en aval des opérations de réparation proprement dites. Ces entreprises sont alors confrontées à une qualité et des temps de contrôle dépendant de l’opérateur.

Une solution clé-en-main

Fort du succès de l’eTasq Motion, lancé en 2018, le Français Ponant Technologies a dévoilé l’eTasq Repair lors de l’édition parisienne 2022 du salon Global Industrie, qui s’est déroulée du 17 au 20 mai dernier, à Paris Nord Villepinte. Il s’agit du premier robot de test automatisé au monde pour le marché de la réparation des smartphones et tablettes numériques.

Crédit : Cédric Lardière

Avec cette solution clé-en-main, une fois les calibrations du produit ou des produits faites, l’opérateur n’a plus qu’à lancer la séquence de tests. Il ne faut alors ensuite qu’entre 2 minutes 30 s et 3 minutes, selon les options, pour obtenir les diagnostics. Soit une réduction des temps de test d’un facteur deux comparé à des tests manuels. « A test égal et qualité égale, le robot de test automatisé eTasq Repair est plus rapide qu’un opérateur », déclare Christophe Barthélémy.

Pour atteindre ces performances, le bureau d’études et fabricant français a repris la philosophie de son tout premier robot de test automatisé eTasq Motion, mais en adaptant la plate-forme pour répondre aux exigences des procédés de réparation des smartphones. Les principaux diagnostics que peuvent mettre en œuvre les ingénieurs avec l’eTasq Repair sont les tests au niveau de l’écran et des hauts-parleurs.

Supprimer la subjectivité des tests manuels

Le nouveau robot de test automatisé propose jusqu’au test complet d’un smartphone ou d’une tablette : connectivité, tactile, touches physiques, vibreur, micros, prise jack, caméras, flash, batterie, connecteur, capteurs, lecteur NFC… « Le robot prend en charge les tâches les plus répétitives, permettant aux opérateurs de se concentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée. L’eTasq Repair permet de supprimer la subjectivité des tests manuels et d’optimiser la qualification dans le but de réduire les réparations de confort », ajoute Christophe Barthélémy.

Par ailleurs, le nouveau robot de test intègre des mesures et des algorithmes plus puissants qu’auparavant pour contrôler l’éventuelle saturation ou grésillement des hauts-parleurs, un PC industriel aux performances multipliées par un facteur 10 comparées à celles du robot de test automatisé eTasq Motion, contribuant ainsi à réduire les temps d’exécution, ainsi qu’une interface utilisateur. Ponant Technologies a développé un module dédié à la recherche de taches, de pixels morts sur l’écran, et a optimisé le système sur lequel on pose l’appareil à tester, afin de pouvoir accueillir le maximum de configurations de smartphones, sans changer d’outillages entre deux tests.

Même doté de ces nouvelles fonctionnalités, l’eTasq Repair est aussi compact que la version Motion. Et la porte du nouveau robot de test s’ouvre vers le haut, et non latéralement, ce qui permet de réduire encore l’encombrement et de faciliter l’installation de deux robots côte à côte.

Garantir la fiabilité des produits

« En assurant les diagnostics de fonctionnement d’un équipement entrant et/ou le test final après réparation, l’eTasq Repair garantit la fiabilité des produits, quel que soit le type de smartphones et de tablettes, et quelle que soit la marque, avant leur remise sur le marché. Le robot de test automatisé évite in fine les avis négatifs de la part de clients mécontents, ce qui peut être rédhibitoire pour l’image des centres de réparation et des revendeurs », déclare Christophe Barthélémy.

Mais l’eTasq Repair ne se concentre pas uniquement sur le diagnostic des performances des smartphones. Au travers d’une application bientôt disponible, le robot de test automatisé prend en charge la gestion des smartphones dès leur réception, y compris l’effacement des données et la remise dans les conditions d’usine avec la version du système d’exploitation le plus récent.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This