Le marché des produits wearables a augmenté de 14,1% au cours du deuxième trimestre, grâce à une forte demande pour les appareils de type « hearables » et à l’intérêt continu pour le suivi des mesures de santé en ces temps de Covid-19. Alors que le marché total a grimpé à 86,2 millions d’unités au cours du trimestre, la croissance a été inégalement répartie entre les différents facteurs de forme, selon IDC.

Les appareils de type hearables (écouteurs, casques sans fil) présentent en effet une demande beaucoup plus forte et plus large que les montres intelligentes et les trackers de fitness, souligne le cabinet d’études. Les livraisons des produits audio (hearables) ont en effet augmenté de 32,6% et ont représenté 60% de tous les produits wearables en nombre de pièces au cours du trimestre. Cette catégorie continue d’être dominée par les écouteurs sans fil des grandes marques de smartphones, tandis que les fabricants de casques traditionnels tels que Sony, Bose, Jabra et d’autres se classent plus bas mais se concentrent sur le segment haut de gamme du marché. Les appareils portables portés à l’oreille continuent d’être populaires car les gens travaillent / apprennent à la maison et ont besoin d’appareils portables pour maintenir la confidentialité tout en restant connectés à leurs divers appareils et services, commente IDC.

Les montres et bracelets ont représenté 39,2% des livraisons, alors que leur part de marché atteignait encore 46,8% au deuxième trimestre de 2019. Ensemble, les livraisons de ces deux types d’appareils ont diminué de 4,4% par rapport à l’année dernière et ont totalisé 33,7 millions d’unités. Les principaux fournisseurs – Apple, Huawei et Xiaomi – ont gagné en parts de marché tandis que de nombreux autres fournisseurs ont eu du mal à convaincre les consommateurs du caractère indispensable de ces appareils pendant une récession économique. Les autres accessoires portables, comme les appareils à pince ou les vêtements connectés, n’ont pas bien fonctionné au cours du trimestre, la catégorie ayant diminué de 58,7% d’une année à l’autre.