Selon le classement des revenus des dix premières sociétés fabless de conception de circuits intégrés établi par TrendForce, Broadcom a dépassé Qualcomm au 2e trimestre. Mais on retiendra surtout que Nvidia et AMD ont enregistré les plus fortes progressions du Top10, se rapprochant ainsi des sommets.

Au premier trimestre 2020, Qualcomm avait légèrement dépassé Broadcom, prenant la tête du classement des entreprises fabless. Malgré une forte demande pour les produits 5G, la dynamique à la hausse de Qualcomm au 2e trimestre a été limitée en raison du retard de la sortie des derniers iPhones d’Apple, explique le cabinet d’études taïwanais. TrendForce rappelle que par le passé les nouvelles versions de produits d’Apple au cours du troisième trimestre avaient généralement contribué aux revenus du deuxième trimestre de Qualcomm. Cependant, le retard des versions d’iPhone cette année a entraîné un ralentissement de la croissance des revenus des puces de Qualcomm. Qualcomm a ainsi enregistré une croissance modeste de ses revenus de 6,7% en glissement annuel, à 3,8 milliards de dollars. D’un autre côté, bien que Broadcom reprenne la première place en termes de chiffre d’affaires trimestriel, l’intensification des tensions entre la Chine et les États-Unis a eu un effet négatif sur la performance de ses revenus dans les semiconducteurs, qui ont diminué de 6,8% en glissement annuel, à 3,98 milliards de dollars.

L’ajout de Mellanox, racheté par Nvidia plus tôt cette année, a permis de compenser le déficit de Nvidia en matière de visualisation professionnelle et de revenus dans l’automobile. Ainsi, Nvidia a enregistré une hausse de 47,1% de son chiffre d’affaires en glissement annuel, à 3,46 milliards de dollars, soit le pourcentage de croissance le plus élevé du Top10.

De son côté, AMD a enregistré la deuxième plus forte croissance en pourcentage (+26,2%, à 1,93 milliard), en raison du bon accueil de ses processeurs Ryzen et EPYC sur les marchés respectifs des ordinateurs portables et des serveurs.

A contrario, Xilinx et Dialog ont enregistré les plus fortes baisses trimestrielles du Top10 : respectivement -14,5%, à 727 M$ et -10,1%, à 302 M$. Xilinx a traditionnellement considéré le marché des équipements de réseau filaire et sans fil comme l’un de ses principaux moteurs de revenus. Cependant, le département responsable de ces marchés a affiché une baisse de 33,2% en glissement annuel de ses revenus trimestriels, et la pandémie de Covid-19 a fait des ravages sur le marché automobile mondial, entraînant une baisse des revenus automobiles de Xilinx, analyse TrendForce. Pour la toute première fois, Xilinx a ainsi enregistré une baisse trimestrielle à deux chiffres en glissement annuel. De même, Dialog, seul Européen du Top10, a enregistré une baisse des revenus de ses circuits intégrés à signaux mixtes personnalisés.

Les sociétés taïwanaises de conception de circuits intégrés MediaTek et Realtek ont ​​maintenu leurs bonnes performances au cours du trimestre, atteignant respectivement des croissances de 14,2% et 18,8% en glissement annuel. En particulier, MediaTek a pu déployer avec succès ses produits sur le marché des smartphones de milieu de gamme 5G avec sa technologie 7 nm, estime le cabinet d’études.

Vers un bon 3e trimestre

TrendForce estime que, dans l’ensemble, les perspectives des revenus mondiaux de conception de circuits intégrés en 2020 sont relativement positives en raison de la forte demande attendue au 3e trimestre pour les produits liés au télétravail et à l’enseignement à distance, en plus de la demande de composants pour centres de données, équipements d’infrastructure 5G, et smartphones 5G.