Infineon et Cypress publient ce matin un communiqué annonçant la décision du CFIUS, le comité américain concernant les investissements étrangers aux Etats-Unis, d’autoriser le rachat du fabricant de semiconducteurs américain par le groupe allemand. La rumeur d’un blocage de l’opération propagée par Bloomberg sur la foi de confidences de sources proches du dossier n’a plus lieu d’être.

Le CFIUS a en effet achevé son examen de la transaction et a déterminé qu’il n’y avait aucun problème de sécurité nationale concernant la fusion proposée. Reste désormais aux deux protagonistes d’obtenir le feu vert de l’autorité compétence chinoise. Infineon avait annoncé le projet de racheter Cypress Semiconductor le 3 juin 2019. La transaction représente 9 milliards d’euros.

Rappelons que le 20 février dernier lors de l’assemblée générale du groupe, Reinhard Ploss, CEO d’Infineon déclarait encore à propos de la plus grande acquisition de l’histoire du groupe allemand : « Cypress possède une gamme complète de microcontrôleurs et de composants de connectivité ainsi que les logiciels correspondants. Ensemble, nous sommes encore mieux en mesure de connecter le monde réel et numérique. Nous sommes prêts et avons hâte d’accueillir bientôt nos nouveaux collègues dans la famille Infineon. […] À compter d’aujourd’hui, nous prévoyons de pouvoir conclure l’acquisition vers la fin de ce trimestre ou au début du prochain trimestre ».

Dont acte.