Sélectionner une page

Les mesures sanitaires en Malaisie entravent les appros en condensateurs MLCC

Les mesures sanitaires en Malaisie entravent les appros en condensateurs MLCC

Selon le cabinet d’études taïwanais TrendForce, l’évolution de la crise sanitaire en Asie et singulièrement la prolongation indéfinie du MCO 3.0 (contrôle des mouvements de population) de la Malaisie pose de sérieux défis au marché mondial des condensateurs céramiques multicouches (MLCC).

Le segment des condensateurs MLCC haut de gamme, en particulier, devrait souffrir de la pénurie la plus grave, et les produits qui intègrent ce type de condensateurs, tels que les smartphones, les ordinateurs portables, les produits réseau, les serveurs et les stations de base 5G, connaîtront probablement des retards de production.

Avec l’arrivée imminente de la saison de pointe traditionnelle pour les produits électroniques, les sous-traitants ODM pourraient devoir reporter leurs livraisons d’appareils électroniques en raison de retards potentiels dans l’approvisionnement en condensateurs MLCC.

TrendForce indique que certaines entreprises japonaises (Taiyo Yuden, NDK, Epson, Panasonic), ainsi que des entreprises taïwanaises (le fournisseur de pavés résistifs Walsin Technology, etc.) ont eu leurs opérations de fabrication basées en Malaisie et délais interrompus suite à la dernière extension MCO 3.0. Notamment, Taiyo Yuden a pu reprendre partiellement ses opérations de fabrication en Malaisie le 14 juin et activer environ 60% de sa main-d’œuvre conformément à la réglementation nationale, portant ainsi progressivement son taux d’utilisation de sa capacité de production à 80%. Cependant, étant donné la prolongation de MCO 3.0 jusqu’en juillet, Taiyo Yuden ne sera probablement pas en mesure d’augmenter davantage sa capacité de production.

Selon l’enquête de TrendForce, la plupart des fournisseurs de condensateurs MLCC ont actuellement un niveau sain d’environ 60 jours de stocks de MLCC d’entrée et de milieu de gamme en juin, alors que les fournisseurs japonais ont toujours moins de 30 jours d’inventaire pour les MLCC haut de gamme.

Compte tenu des restrictions persistantes du MCO 3.0 en Malaisie, les fournisseurs de condensateurs MLCC ayant des opérations de fabrication basées au Japon, tels que Murata, Kyocera et Samsung, devraient bénéficier des commandes des clients redirigées auprès de fournisseurs dont les opérations sont principalement basées en Malaisie. Les fournisseurs japonais s’efforcent ainsi d’augmenter les taux d’utilisation de leurs capacités de production en réponse à l’afflux de commandes des sous-traitants ODM au 3e trimestre, souligne TrendForce.

Dans ce contexte, non seulement les sous-traitants ODM surveillent de près la fourniture de divers circuits intégrés, mais les restrictions de déplacement étendues en Malaisie ont également entravé la fourniture de certains composants passifs, tels que les condensateurs au tantale et les MLCC haut de gamme.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This