Le marché mondial de la voiture connectée devrait doubler au cours des cinq prochaines années, avec plus de 270 millions de ces voitures livrées durant la période 2020-2025, selon Counterpoint. Déjà, la moitié des voitures vendues cette année seraient connectées.

Ces données représentent uniquement les livraisons mondiales de voitures particulières disposant de la connectivité embarquée, elles n’incluent pas la connectivité par smartphone.

Commentant les conclusions du rapport, l’analyste principal Aman Madhok a déclaré : « le marché a enregistré une croissance vigoureuse de 18% en glissement annuel au 2e trimestre 2020, les livraisons de voitures connectées atteignant près de sept millions d’unités au cours de la période. La pénétration de la connectivité dans les voitures continue de progresser et, en 2020, la moitié de toutes les voitures vendues dans le monde posséderont la connectivité embarquée ».

Les livraisons de véhicules connectés au 2e trimestre ont toutefois baissé de 5% par rapport au 1er trimestre 2020 du fait du niveau modéré des ventes de voitures particulières suite à la pandémie de Covid-19, et ce malgré le rebond des ventes de voitures en Chine qui a, en partie, contribué au redressement du marché, souligne le cabinet d’études.

Les constructeurs automobiles continuent d’adopter les dernières technologies, les voitures connectées basées sur la 4G LTE représentant près de 88% de toutes les livraisons au 2e trimestre 2020. Les voitures connectées 5G ne passeront à la fabrication en grande série que l’an prochain. D’ici 2025, une voiture connectée sur cinq intégrera la connectivité 5G, anticipe Counterpoint. Ensemble, la Chine et les États-Unis représenteront la majorité des ventes de voitures connectées 5G au cours des cinq prochaines années.

Tandis que la réglementation E-call a favorisé les livraisons de voitures connectées en Europe, la numérisation croissante du tableau de bord, associée à la préférence des clients pour les services connectés, est un moteur de croissance aux États-Unis et en Chine. Ces deux pays ont représenté ensemble près des deux tiers des livraisons de voitures connectées au 2e trimestre 2020. Les constructeurs automobiles aussi font la promotion des services connectés pour attirer les acheteurs et générer des revenus supplémentaires grâce aux abonnements, ajoute le cabinet d’études.