Pour le quatrième trimestre de son exercice 2019-2020 (du 1er juillet au 30 septembre 2020), Lacroix Group affiche une croissance de 1,8% par rapport au quatrième trimestre 2018/2019 (+1% à périmètre constant) avec un chiffre d’affaires de 119,4 M€. En cumul depuis le début de l’exercice (du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2020), le chiffre d’affaires de l’équipementier technologique s’inscrit ainsi à 438,3 M€, contre 481,7 M€ au 30 septembre 2019, représentant une baisse de 9% (-10,7% à périmètre constant).

 « La performance de Lacroix Group au quatrième trimestre est très satisfaisante, et confirme nos bonnes orientations stratégiques. Malgré une crise sanitaire sans précédent, nous avons démontré notre capacité à renouer rapidement avec la croissance grâce à un positionnement global unique, sur des équipements technologiques clés, au service d’enjeux sociétaux, aujourd’hui plus que jamais capitaux. La nouvelle dégradation du contexte sanitaire nous impose, bien entendu, la prudence pour les prochains mois. Nous restons toutefois pleinement confiants sur notre capacité à franchir ce nouveau cap et à retrouver une trajectoire de performance durable, une fois le retour à une situation normalisée », commente Vincent Bedouin, p-dg de Lacroix Group.

Par rapport au trimestre précédent, à la faveur de la levée progressive des restrictions sanitaires opérée pendant l’été, l’ensemble des activités du groupe enregistre un net redressement par rapport aux trimestres précédents, confirmant l’amélioration graduelle constatée depuis le mois de mai.

Au quatrième trimestre, Lacroix Electronics, première activité du groupe, affiche ainsi un chiffre d’affaires de 75,1 M€, en repli limité de 0,8% soit -2,1% à périmètre constant. Cette évolution constitue une performance, comparée au troisième trimestre en repli de 43%, au plus fort de la crise sanitaire. Si l’activité auprès de la clientèle aéronautique reste faible, le quatrième trimestre bénéficie d’une vive reprise dans les secteurs Automobile et Résidentiel et Bâtiment. Lacroix Electronics bénéficie également d’une part, d’un effet de base favorable en lien avec l’incendie du site en Tunisie qui avait impacté le quatrième trimestre 2018/2019 (-1,3 M€ au T4 2019) et d’autre part, de l’intégration de la dernière acquisition du Groupe, la Jeune Entreprise Innovante eSoftThings, spécialiste de l’IoT industriel et de l’intelligence artificielle, intégrée depuis le mois de juillet, et qui contribue à hauteur de 1,0 M€, au chiffre d’affaires du trimestre. En cumul sur les 12 derniers mois, l’activité enregistre un chiffre d’affaires de 276,0 M€, en repli de 13,1% (-13,4% à périmètre constant).

Lacroix City revient également sur un niveau d’activité comparable au 4e trimestre 2018/2019 avec un chiffre d’affaires de 26,7 M€, en très légère croissance de 0,4%, en données publiées comme à périmètre constant, à comparer au repli de 26,6% enregistré au 3e trimestre. Depuis le début de l’exercice, Lacroix City s’inscrit en baisse de 8,1% à 96,1 M€ (-8,8% à périmètre constant).

Lacroix Environment, pour sa part, confirme son rôle d’accélérateur de croissance au sein du groupe, avec une croissance de 17,4% sur la période, en l’absence de variation de périmètre, à 17,6 M€, contre 15,0 M€ à la même période sur l’exercice précédent. En cumul, Lacroix Environment affiche un chiffre d’affaires de 66,1 M€, en croissance de 11,6% (+0,9% à périmètre constant).

Malgré l’impact fort de la crise sanitaire, la baisse de chiffre d’affaires en cumul reste limitée grâce notamment à la très bonne tenue de l’activité Lacroix Environment, la dynamique préservée sur les projets « smart », et les contributions significatives des sociétés intégrées en 2019 et 2020. Apprécié sur les 12 derniers mois (octobre 2019 à septembre 2020), ce repli est par ailleurs inférieur à la baisse initialement attendue sur la période (-10%). En termes de résultats, l’objectif de marge opérationnelle courante supérieur à 2% fixé pour la période sera tenu, souligne le groupe, qui aborde les prochains mois avec prudence sans toutefois envisager à ce jour un impact aussi fort que celui constaté au cours des mois de mars et avril.

Dans ce contexte, Lacroix conserve son ambition de devenir le leader global de l’IoT industriel et des équipements électroniques pour les applications critiques.