Sélectionner une page

L’Europe adopte la stratégie Drone 2.0 pour créer un marché européen des drones à grande échelle

L’Europe adopte la stratégie Drone 2.0 pour créer un marché européen des drones à grande échelle

La Commission a adopté la semaine dernière sa stratégie européenne Drone 2.0, qui présente une vision pour poursuivre le développement du marché européen des drones. La stratégie s’appuie sur le cadre de l’UE relatif à la sécurité de l’exploitation des drones et à la définition des exigences techniques qui y sont associées.

Pour libérer le potentiel du marché des drones et des services liés à ceux-ci dans l’Union européenne, il est nécessaire de recenser les modules technologiques essentiels, tels que l’intelligence artificielle, la robotique, les semiconducteurs, les services spatiaux de l’Union et les télécommunications mobiles, estime la Commission. Cela permettra à l’UE de mettre en place un secteur des drones innovant et compétitif, réduisant ainsi les dépendances stratégiques. La stratégie recense également des domaines propices aux synergies entre les drones civils et de défense, ainsi qu’au renforcement des capacités antidrones et de la résilience des systèmes.

« La stratégie présentée aujourd’hui améliore non seulement la capacité de l’Europe à développer l’exploitation commerciale des drones à grande échelle, mais offre également de nouvelles possibilités, en particulier aux petites et moyennes entreprises. Si un cadre réglementaire adéquat était mis en place, le marché des services de drones en Europe pourrait atteindre, d’ici à 2030, une valeur de 14,5 milliards d’euros et créer 145 000 emplois », assure Adina Vălean, commissaire européen aux transports.

La nouvelle stratégie définit la manière dont l’Europe peut développer l’exploitation commerciale des drones à grande échelle tout en offrant de nouvelles possibilités dans ce secteur.

La stratégie détaille les services de drones qui feront partie de la vie des Européens d’ici à 2030. D’un côté, les services d’urgence, la cartographie, l’imagerie, l’inspection et la surveillance, au moyen de drones civils, ainsi que la livraison urgente de petits envois, tels que des échantillons biologiques ou des médicaments. De l’autre, dans le domaine de la mobilité aérienne innovante, comme les taxis aériens, des services réguliers de transport de passagers commenceront à être proposés, dans un premier temps avec un pilote à bord, l’objectif ultime étant l’automatisation complète des opérations.

La mise en œuvre, en janvier 2023, d’un «U-space», système européen unique au monde pour gérer le trafic de drones en toute sécurité, posera les bases de leur utilisation accrue. Avant de faire progresser ces technologies innovantes, la Commission souhaite s’assurer que les drones obtiennent l’appui de la société. Pour répondre aux préoccupations relatives au bruit, à la sécurité et au respect de la vie privée, la stratégie invite donc les autorités locales, régionales et nationales à veiller à ce que les services de drones répondent aux besoins des citoyens.

19 actions pour le marché des drones de demain

La Commission va maintenant entamer les travaux relatifs aux 19 actions phares de la stratégie sur les plans opérationnel, technique et financier pour créer l’environnement réglementaire et commercial adéquat pour l’espace aérien et le marché des drones de demain.

Quatre axes sont explorés :

  • L’adoption de règles communes en matière de navigabilité et de nouvelles exigences en matière de formation des pilotes d’aéronefs télépilotés et eVTOL (avec équipage, électriques, à décollage et atterrissage verticaux).
  • Le financement de la création d’une plateforme en ligne pour aider les acteurs locaux et l’industrie à mettre en œuvre une mobilité aérienne innovante et durable.
  • L’élaboration d’une feuille de route des technologies stratégiques relatives aux drones pour recenser les domaines prioritaires pour la recherche et l’innovation, réduire les dépendances stratégiques existantes et éviter l’apparition de nouvelles dépendances.
  • La définition de critères pour un label volontaire indiquant qu’un drone est approuvé en matière de cybersécurité.

Ces travaux doivent permettre de préparer la voie à une exploitation commerciale à grande échelle et de garantir que l’Europe bénéficie de synergies entre les utilisations civiles, sécuritaires et militaires des drones et des technologies associées, y compris les solutions antidrones.

Plus d’infos sur la stratégie européenne Drone 2.0

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This