Sélectionner une page

Livraison du prototype du futur système de drones anti-mines navales

Livraison du prototype du futur système de drones anti-mines navales

La Direction générale de l’armement (DGA) a réceptionné le 25 novembre 2021 à Brest le prototype d’un système de drones anti-mines navales. Ce système regroupe des drones sous-marins et de surface. Ce prototype fait partie du programme SLAM-F (système de lutte anti-mines navales futur), qui est destiné à renouveler l’ensemble de la capacité de guerre des mines française. 

A l’issue d’évaluations opérationnelles du prototype, les quatre premiers systèmes de drones de série seront livrés d’ici à 2024 en cohérence avec la Loi de programmation militaire (LPM).

Le programme SLAM-F, placé sous la maîtrise d’ouvrage de la DGA, doit permettre de remplacer à terme l’ensemble des moyens actuels de guerre des mines (chasseurs de mines tripartites, bâtiments remorqueurs de sonars, bâtiments bases de plongeurs démineurs).

Ce premier volet du programme SLAM-F, dénommé MMCM (Maritime mines counter-measures), est le résultat d’une coopération franco-britannique et s’inscrit dans le cadre de l’accord militaire de Lancaster House (2010). Le contrat de conception, de développement et de réalisation des prototypes (un par pays) a été signé en mars 2015 entre Thales et l’OCCAR pour le compte des deux pays.

Le prototype de système de drones anti-mines navales permettra à la Marine nationale d’effectuer des évaluations. À l’issue, il sera retrofité pour devenir un des quatre premiers systèmes opérationnels qui seront livrés à la Marine d’ici à 2024. La commande portant sur le retrofit du prototype et sur l’acquisition des trois autres systèmes a été passée par l’OCCAR à Thales le 16 novembre 2020 pour le compte de la DGA.

L’architecture de principe d’un système MMCM est composée de deux drones de surface (USV), l’un équipé d’un sonar remorqué et l’autre d’un robot télé-opéré (ROV), et deux drones sous-marins (AUV), chargés de détecter, classifier et localiser les mines. Le robot télé-opéré (ROV) permet d’identifier et de neutraliser les mines. Sous-traitant de Thales, la société Études et constructions aéronautiques (ECA) réalise les drones sous-marins équipés de sonars Thales.

Les atouts de ce nouveau système sont multiples : une plus grande discrétion des opérations de déminage, une limitation de la présence humaine à proximité de la menace, une profondeur d’intervention triplée (jusqu’à 300 mètres de fond) et une meilleure qualité d’images grâce au sonar de nouvelle génération embarqué sur les drones sous-marins. Le système peut être mis en œuvre soit à partir de la terre, soit à partir d’un bâtiment de guerre des mines.

Le prototype de système de drones anti-mines navales permettra à la Marine nationale d’effectuer des évaluations. À l’issue, il sera retrofité pour devenir un des quatre premiers systèmes opérationnels qui seront livrés à la Marine d’ici à 2024. La commande portant sur le retrofit du prototype et sur l’acquisition des trois autres systèmes a été passée par l’OCCAR à Thales le 16 novembre 2020 pour le compte de la DGA.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

avril 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This