L’équipementier automobile japonais Denso annonce avoir pris une participation dans PiNTeam, une société allemande qui a développé une technologie logicielle embarquée pour l’automobile déployée principalement en Europe. Par cette participation, Denso viendra accélérer le développement de logiciels de base contrôlant calculateurs embarqués (ECU) en véhicule.

Les automobiles dépendent de plus en plus de logiciels complexes embarqués en raison de la demande croissante de performances du véhicule, en particulier alors que se multiplient les nouveaux systèmes d’aide à la conduite et d’électrification. Parallèlement, le nombre de calcullateurs par véhicule n’a cessé d’augmenter, les voitures de luxe comptant généralement plus de 80 ECU chacune. Dans ce contexte, la commande électronique embarquée devra pouvoir traiter des données plus volumineuses et plus diverses qu’actuellement, ce qui nécessitera un logiciel de base hautement fiable pour coordonner de nombreux ECU et contrôler l’ensemble du véhicule.

Dans le cadre de ce partenariat, Denso fera conjuguer ses technologies liées à la commande des systèmes électroniques embarqués, ainsi que son expertise dans la production de masse, avec les solutions de PiNTeam, c’est-à-dire les solutions logicielles embarquées répondant aux normes européennes. Cette collaboration étroite doit permettre aux deux sociétés de développer des logiciels de base d’un point de vue global, augmentant ainsi leur efficacité.

PiNTeam, fondé en 2013, implanté à Munich (Allemagne) et disposant d’autres implantations à Düsseldorf (Allemagne) et Timisoara (Roumanie), est une société d’intégration de logiciels. PiNTeam fournit à l’appui des projets de développement de logiciels embarqués automobiles un soutien au développement et à l’intégration, forte de sa longue expérience dans AUTOSAR et un large éventail de technologies, de l’intégration de bas niveau à l’intelligence artificielle.

L’équipementier automobile Denso possède 211 usines réparties dans 35 pays pour la production de systèmes thermiques, de groupes motopropulseurs, de composants de mobilité, d’électrification et électroniques, pour un chiffre d’affaires de 49 milliards de dollars et un effectif de 170 000 employés. En novembre 2018, l’équipementier automobile japonais a acquis une participation au capital d’Infineon Technologies pour un montant de plusieurs dizaines de millions d’euros.