Sélectionner une page

Maxim, Anadigics, Atmel, Fairchild : le point sur les acquisitions en cours … ou pas

fusion-110216En ce début d’année, des indiscrétions des agences de presse et chez nos confrères américains nous permettent de faire le point sur les projets d’acquisitions en cours ou supposés l’être. Ainsi, Texas Instruments et Analog Devices auraient renoncé à racheter Maxim Integrated Products, ON Semiconductor aurait décidé de ne pas entrer dans la course aux surenchères pour le rachat de Fairchild, contrairement aux prétendants à l’acquisition d’Anadigics. Enfin, Microchip aurait reconsidéré son intérêt à convoiter Atmel, au vu des résultats moins bons que prévu au quatrième trimestre du fabricant convoité par Dialog Semiconductor.

Selon Bloomberg, Texas Instruments et Analog Devices renonceraient finalement à déposer une offre pour le rachat du fabricant de circuits analogiques Maxim, faute d’avoir pu s’entendre sur un prix d’acquisition. Maxim, pas entièrement convaincu de la nécessité de se faire racheter (il pourrait préférer faire des petites acquisitions), aurait été trop gourmand. Sa capitalisation boursière (9,2 milliards de dollars avant la publication de la rumeur du renoncement de TI et Analog Devices) pourrait en rebuter plus d’un. A moins que les investisseurs chinois ne s’y intéressent…

Selon Investor’s Business Daily, ON Semiconductor est convaincu que son offre de rachat de Fairchild Semiconductor à 20 dollars par action est supérieur à l’offre chinoise à 21,7 dollars par action. Le fabricant américain aurait donc décidé de maintenir son offre telle quelle, sans se lancer dans les surenchères.

Selon Bloomberg encore, Microchip aurait reconsidéré son intérêt à convoiter Atmel, au vu des résultats moins bons que prévu de de ce dernier au quatrième trimestre. La décision d’abandonner une offre de rachat n’a cependant pas été prise ; mais à 9 dollars par action, soit un total de 3,8 milliards de dollars, Microchip trouverait désormais l’addition trop salée (une révision à la baisse pourrait être envisagée). De son côté, Dialog Semiconductor, qui a signé un accord de rachat avec Atmel, publie un chiffre d’affaires préliminaire de 1,355 milliard d’euros pour 2015, en hausse de 17% par rapport à 2014, grâce à un quatrième trimestre meilleur que prévu (397 M$).

Le rachat d’Anadigics, un des spécialistes mondiaux des semiconducteurs radiofréquences en arséniure de gallium, est toujours aussi incertain. Au départ, le fabricant américain devait être repris à 0,35 dollar par action par GaAs Labs, une entreprise californienne qui investit dans les fournisseurs de composants RF et hyper. Mais depuis des offres concurrentes non sollicitées ont été déposées et les surenchères se sont succédé, la plus élevée étant de 0,68 dollar par action. Mais une autre à 0,62 dollars par action a été déposée, tandis que GaAs Labs vient d’étendre au 25 janvier son offre améliorée à 0,58 dollar par action qui courait jusqu’au 8 janvier. Bien malin qui saura deviner l’issue du rachat de cette entreprise qui a réalisé un modeste chiffre d’affaires de 86,3 millions de dollars pour une perte nette de 38,9 M$ en 2014.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This