Sélectionner une page

Même hors mémoires, le 1er trimestre 2021 contredit la saisonnalité des ventes

Même hors mémoires, le 1er trimestre 2021 contredit la saisonnalité des ventes

Au premier trimestre, les ventes mondiales de semiconducteurs ont représenté 131,3 milliards de dollars, soit une progression de 0,5% par rapport au 4e trimestre 2020. C’est seulement la troisième fois seulement depuis 2002 que la conjoncture contredit la saisonnalité des ventes, souligne Omdia qui publie son classement des 10 premiers fournisseurs de puces.

En effet, traditionnellement, le premier trimestre constitue une période de faible demande par rapport au 4e trimestre. Entre 2003 et 2020, les premiers trimestres ont affiché en moyenne une baisse séquentielle des ventes de semiconducteurs de 4,7% par rapport aux 4e trimestres de l’année précédente. Mais 2021 échappe à la règle en raison de la pandémie mondiale de coronavirus qui a perturbé la dynamique habituelle du marché. De plus, les pénuries de puces provoquées par les difficultés à estimer la demande future au plus fort de la crise ont fait monter les prix de vente moyens (ASP) de nombreux composants semiconducteurs. Le résultat a été une augmentation de 0,5% du chiffre d’affaires, une performance bien supérieure à la moyenne historique de -4,7%, souligne le cabinet d’études.

60% de toutes les entreprises de semiconducteurs suivies par Omdia ont enregistré une croissance séquentielle de leurs revenus au 1er trimestre. Les fabricants de mémoires ont été aux avant-postes de la croissance avec une progression séquentielles de leurs ventes de 6,2%. Hors mémoires, les ventes de semiconducteurs du 1er trimestre ont reculé de 1,5%, passant de 97,3 milliards de dollars au quatrième trimestre 2020 à 95,8 milliards de dollars au premier trimestre 2021. Là encore, c’est beaucoup mieux que d’habitude. La tendance à long terme des revenus des semiconducteurs hors mémoires, au premier trimestre par rapport au quatrième est une baisse de 4,9%. La partie hors mémoires des semiconducteurs a donc surperformé de 3,4 points par rapport à la saisonnalité historique des ventes.

Le pic de la croissance au 1er trimestre a été réalisé par les fabricants de mémoires Drams. Le marché des Drams, qui a représenté plus de 50% des ventes totales de mémoires, a en effet augmenté séquentiellement de 9,1%, à 19,3 milliards de dollars.

« En dépit de la saisonnalité des ventes qui se traduit traditionnellement par une faible demande au premier trimestre, les volumes et les prix des composants ont augmenté, la demande continuant d’être solide dans toutes les applications. Dans le cas des mémoires Drams, la hausse des prix a été à deux chiffres. De plus, en raison de l’augmentation des achats due aux inquiétudes concernant les pénuries d’approvisionnement au cours de l’année, les prix ont augmenté dans toutes les applications, entraînant une hausse des bénéfices des principaux fabricants de Drams. Au deuxième trimestre, une croissance des ventes encore plus importante est attendue avec une aggravation de la pénurie d’approvisionnement », commente Lino Jeng, analyste principal chez Omdia.

Le classement établi par Omdia des dix principaux fabricants de semiconducteurs au 1er trimestre, traduit la bonne fortune des fabricants de mémoires Drams. Champion de la croissance (+9,7% en trois mois), Micron a ainsi gagné une place au détriment de Qualcomm pour se hisser au 4e rang mondial, derrière ses confrères SK Hynix et Samsung. Intel, malgré une baisse séquentielle de ses revenus trimestriels de près de 4%, reste la plus grande entreprise de semiconducteurs, devançant Samsung de près de 3 milliards de dollars.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This