Parmi les principales familles de circuits intégrés, ce sont les microcontrôleurs qui connaîtront la plus forte baisse de leurs ventes du fait de l’impact économique de la crise du Covid-19 en 2020, selon IC Insights. Après une chute de 8% qui succède à un recul de 7% en 2019, la reprise de leurs ventes ne devrait pas dépasser 5% en 2021.

Les microcontrôleurs utilisés dans les automobiles, les équipements industriels, les appareils électroménagers, l’électronique grand public et de nombreuses autres applications de systèmes embarqués souffrent le plus parmi les principales catégories de circuits intégrés depuis la crise sanitaire du Covid-19, selon IC ​​Insights. Les dernières prévisions du cabinet d’études américain tablent ainsi sur une chute de 8% en 2020, à 14,9 milliards de dollars, des ventes mondiales de microcontrôleurs, après une baisse de 7% en 2019, lorsque la faiblesse de l’économie mondiale avait fait reculé le marché des microcontrôleurs après des revenus records de 17,6 milliards de dollars en 2018.

Une modeste reprise du marché des microcontrôleurs est désormais attendue en 2021 avec des ventes en hausse de 5% à 15,7 milliards de dollars, suivies d’une augmentation de 8% en 2022 et de 11% en 2023, lorsque les revenus des microcontrôleurs devraient atteindre un prochain niveau record de 18,8 milliards de dollars, anticipe IC Insights.

En nombre de pièces, les livraisons de microcontrôleurs devraient chuter de 8% en 2020, à 23,5 milliards d’unités après une baisse de 9% en 2019 et une augmentation de 9% en 2018. Les livraisons de microcontrôleurs devraient rebondir de 6% en 2021, à 24,9 milliards d’unités, puis de 8% en 2022 et de 10% en 2023, année où elles devraient atteindre le montant record de 29,6 milliards d’unités.

De façon contrintuitive, l’omniprésence des microcontrôleurs dans les systèmes joue contre eux dans la crise des coronavirus, qui a paralysé la plupart des applications des marchés finaux cette année. La demande en informatique a bénéficié de l’utilisation accrue d’Internet par les consommateurs, les écoles et les entreprises pendant la pandémie, mais ces systèmes ne devraient représenter que 4% des ventes de microcontrôleurs en 2020. La crise sanitaire du Covid-19 fait par contre baisser les marchés d’applications des microcontrôleurs, notamment l’automobile, qui devrait représenter 40% des ventes de microcontrôleurs en 2020 (soit 6,0 milliards de dollars), et les applications industrielles, qui devraient représenter 29% des revenus cette année (4,3 milliards de dollars), soutient le cabinet d’études.