Sélectionner une page

Montée en cadence de la production française de moteurs électriques chez Stellantis

Montée en cadence de la production française de moteurs électriques chez Stellantis

Stellantis a annoncé le 19 décembre la montée en cadence de la production du moteur électrique M3, fruit de sa co-entreprise Emotors avec Nidec Leroy-Somer, sur son site de Trémery en Lorraine. Visant une capacité de production installée de plus de 1 million de moteurs par an à partir de 2024, Stellantis renforce son empreinte industrielle pour atteindre son objectif de commercialiser dès 2030, 100% de véhicules électriques en Europe, conformément à son plan stratégique.

Cette production de moteurs électriques en France s’inscrit dans le plan d’intégration de la chaîne de valeur électrique de Stellantis, comprenant également la fabrication de batteries et de transmissions électrifiées.

« Maîtriser notre chaîne de valeur électrique assurera notre indépendance technologique dans ce contexte de crises économique et géopolitique tout en atténuant l’impact de ce changement sans précédent pour nos sites et nos salariés, notamment en France où nous sommes et resterons sans aucun doute l’acteur de référence commercial et industriel », a déclaré Carlos Tavares, CEO de Stellantis.

A partir de ce mois de janvier 2023, la nouvelle DS 3 E-TENSE puis les nouvelles Peugeot e-208, Jeep Avenger et Opel Mokka Electric bénéficieront du moteur électrique M3 de 115 kW/156 ch, et de 260 Nm. Couplé à une nouvelle batterie, il permet d’améliorer l’efficacité du véhicule et offre une autonomie de plus de 400 km. Au fur et à mesure des lancements, il équipera les nouvelles générations de véhicules des différentes marques de Stellantis.

Le site de Trémery, qui a été l’une des plus importantes usines de production de moteurs Diesel dans le monde, s’est engagé dans la transition énergétique dès 2018 avec l’appui de ses partenaires sociaux et des élus locaux. Depuis plus d’un an, 6000 heures de formation dédiées à l’électrique ont été dispensées aux employés de Trémery. Au niveau national, l’‘Electrification Academy’ de Stellantis a formé 15 000 salariés français.

Stellantis compte 12 sites implantés au cœur de 7 régions françaises. Ces quatre dernières années, l’entreprise a investi 2 milliards d’euros pour transformer ses usines d’assemblage et de composants. 12 modèles électriques Stellantis seront en effet produits dans le pays. Les usines terminales utiliseront des composants électriques majeurs, fabriqués en France, dans les usines de Caen, Charleville, Metz, Mulhouse, Sept-Fons, Trémery, Valenciennes, et la gigafactory de Billy-Berclau/Douvrin.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This