Sélectionner une page

Objets connectés : les projets mobilisent des volumes grandissants

Objets connectés : les projets mobilisent des volumes grandissants

Bonne nouvelle pour les fabricants de composants : les entreprises qui déploient des projets de terminaux connectés ont toutes les mêmes préoccupations quel que soit leur secteur (énergie, logistique, soins de santé, vente au détail, construction et villes intelligentes), mais surtout, dans leur grande majorité, leurs projets concernent des volumes très importants d’objets connectés, selon une enquête réalisée auprès de 5000 personnes par l’association professionnelle International M2M Council.

 

etudIoT-2302Plus de 5 000 équipementiers et entreprises qui déploient des terminaux connectés ont participé à ce qui pourrait bien être la plus vaste étude quantitative jamais menée afin de comprendre les habitudes d’achat pour l’Internet des objets (IoT) et les communications de machine à machine, assure l’association professionnelle.

L’enquête se fonde sur des données de membres IMC sur six marchés verticaux (énergie, logistique, soins de santé, vente au détail, construction et villes intelligentes), avec 32% de participants provenant d’Europe, 24% d’Amérique du Nord et 15% d’Asie.

On y apprend que plus de 14% de leurs projets de déploiement IoT vont mobiliser plus de 250 000 terminaux sur les trois prochaines années. L’étude montre également que près de 20% des projets IoT actuellement en cours concernent le déploiement de plus de 10 000 terminaux connectés, mais les porteurs de projets prévoient que ce chiffre augmentera à 53% dans trois ans.

Des projets IoT pour développer de nouveaux services, pas pour réduire les coûts

« L’étude fait également apparaître un abandon généralisé de la technologie IoT/M2M dans le simple but de réduire les coûts, et une adoption de ces nouvelles solutions afin de répondre aux exigences de la clientèle et de générer de nouveaux revenus », explique l’auteur de l’enquête. En clair, seuls ne subsisteront les projets IoT qui permettront de développer des services qu’il était jusqu’ici impossible d’offrir sans ces technologies.

Autre enseignement de l’étude : près de la moitié des participants ont en charge des opérations d’exploitation au sein de leur entreprise (49%), contre 20% pour le commercial/marketing, suivis par la conception/élaboration de produits, puis l’informatique. En clair, les projets IoT des entreprises sont pilotés par ceux qui sont au cœur de métier de leurs firmes.

Avec son siège à Londres, l’International M2M Council est un groupe professionnel spécialisé dans le secteur mondial IoT/M2, avec plus de 5100 membres depuis février 2014. Parmi les entreprises qui siègent au conseil d’administration figurent Aeris, Amdocs, AT&T, B&B Electronics, Deutsche Telekom, Digi International, Inmarsat, Iridium, Kore, Numerex, Orbcomm, Nighthawk Control, Synapse Wireless, Telecom Italia, Telit, Verizon et Wyless.

im2mc

L’étude est disponible en intégralité sur le site de l’International M2M Council

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This