Sélectionner une page

Pacemaker auto-alimenté : Cairdac lève 17 millions d’euros

Pacemaker auto-alimenté : Cairdac lève 17 millions d’euros

Cairdac, une start-up française qui développe un pacemaker sans sonde double-chambre auto-alimenté par l’énergie cinétique du cœur, annonce son premier financement de série A de 17 millions d’euros.

Créée en 2016, Cairdac a mis au point le premier stimulateur cardiaque sans sonde et autonome grâce à un module de collecte d’énergie synchronisé avec le rythme cardiaque permettant de l’alimenter en continu. C’est la toute première fois qu’un dispositif médical implantable est capable de générer sa propre énergie lorsqu’il fonctionne et ce concept en « boucle fermée » a été conçu, prototypé et testé avec succès chez l’animal.

Cairdac a été créée grâce à un partenariat d’experts de haut niveau en technologie piézoélectrique et en CRM (Cardiac Rhythm Management). Ils ont eu pour objectif de surmonter les limites des pacemakers sans sonde actuels en fournissant au dispositif une source d’énergie durable et renouvelable.

Selon la société implantée à Antony, les pacemakers sans sonde représentent l’avenir de la stimulation cardiaque. Ils améliorent la sécurité et le confort des patients tout en réduisant les coûts globaux des soins de santé. Les produits actuels, alimentés par une batterie, ont une durée de vie courte, des fonctionnalités limitées et ne sont disponibles qu’en stimulation simple-chambre alors que la plupart des patients ont besoin d’une stimulation double-chambre. Avec l’ALPS (Autonomous Leadless Pacing System) qui est multi-chambres et auto-alimenté, Cairdac a l’ambition de devenir le standard du marché et remplacer tous les stimulateurs cardiaques actuels, un marché de plus de 2 millions de dispositifs par an et d’une valeur de plus de 4 milliards de dollars.

« Cairdac est ravie de l’intérêt et de la confiance que les nouveaux investisseurs ont manifesté pour notre projet. L’ALPS représente un changement de paradigme dans les solutions de stimulation cardiaque sans sonde et change la donne pour les patients et les professionnels de la santé. Avec une vingtaine de familles de brevets, la technologie est robuste, efficace et bien protégée », a déclaré An Nguyen-Dinh, p-dg et co-fondateur.

Cette série A permettra à Cairdac de franchir les prochaines étapes de développement et de preuve de concept clinique. Ce tour a été mené par Mérieux Equity Partners (via OMX Europe Venture Fund), Supernova Invest (via Supernova 2 Fund), Bpifrance et rejoint par Sham Innovation Santé (conseillé par le Groupe Turenne) et la Caisse Régionale De Crédit Agricole Mutuel de la Touraine et du Poitou via CATP Expansion.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This