Selon l’édition 2020 de l’étude de New Venture Research, le marché mondial de la sous-traitance en électronique devrait représenter 554 milliards de dollars en 2020, contre 555 milliards en 2019. Avec 4,3 milliards de dollars de bénéfices en 2019, Foxconn a capté plus de la moitié des 6,8 milliards des bénéfices dégagés par les 50 premiers sous-traitants mondiaux.

Avec un peu plus de 555 milliards de dollars, le marché mondial de la sous-traitance électronique a progressé de 2,5% en 2019, soit 13 milliards de plus qu’en 2018, selon l’étude. Le marché de la sous-traitance EMS a représenté 443,6 milliards, celui de la sous-traitance ODM (production avec conception) 111,7 milliards (voir illustration).

Source : New Venture Research

Pour la dixième année de suite, l’industrie de la sous-traitance électronique a été rentable, avec des bénéfices cumulés de 6,8 milliards de dollars (pour 34 premières entreprises EMS et les 17 entreprises ODM), mais en baisse de 900 millions de dollars par rapport à 2018. Avec 4,3 milliards de dollars, le Taïwanais Foxconn a capté plus de la moitié des bénéfices de la profession en 2019. La société ODM Delta Electronics s’est classée au deuxième rang des bénéfices (628 millions de dollars), suivie de Pegatron (592 millions de dollars) et de Quanta Computer (518 millions de dollars), avance l’étude.

Source : New Venture Research

A partir du 2e trimestre, le Covid-19 a considérablement affecté les commandes sur le marché des services de sous-traitance en 2020, souligne New Venture Research. Alors que les segments traditionnels (communications, ordinateurs, industriel et aérospatial) se sont développés en 2019 et devraient continuer à enregistrer une croissance modérée en 2020 et au-delà, l’industrie des transports (automobiles et avions commerciaux) a été gravement affectée par le Covid-19 et il faudra au moins un an voire davantage pour qu’elle se rétablisse (en supposant qu’un vaccin efficace puisse être trouvé). De plus, le secteur de la vente au détail sera également touché par la détérioration de la demande en électronique grand public (téléviseurs, appareils portables, appareils domestiques intelligents) par crainte d’une récession mondiale.

Malgré tout, les produits télécoms et informatiques devraient continuer à être les deux premiers secteurs d’applications pour la sous-traitance en électronique d’ici 2024. Mais les commandes de tablettes et d’ordinateurs de bureau, autrefois fortes, devraient maintenant diminuer au cours des cinq prochaines années, tant en termes de volumes que de revenus. Les ordinateurs portables de même que l’industrie informatique dans son ensemble (qui comprend les serveurs et postes de travail) connaîtront une croissance moyenne. Certains des taux de croissance les plus élevés pour l’assemblage de produits électroniques relevés récemment ont concerné les marchés médicaux pour des appareils tels que les respirateurs artificiels, les moniteurs et les équipements de test en raison de la pandémie de coronavirus.