Sélectionner une page

Pas d’impact sérieux sur l’électronique taïwanaise suite aux tremblements de terre du week-end

Pas d’impact sérieux sur l’électronique taïwanaise suite aux tremblements de terre du week-end

Le 17 septembre, un tremblement de terre d’une magnitude de 6,4 sur l’échelle de Richter s’est produit à Taïwan, suivi d’un second tremblement de terre d’une magnitude de 6,8 le 18 septembre. Suite à ces puissants tremblements de terre récents, TrendForce dresse leur impact sur les industries des semiconducteurs, des écrans plats et des composants passifs à Taïwan.

TSMC

En ce qui concerne les fondeurs, en raison de la conception des usines absorbant les chocs, les vibrations sismiques à l’intérieur des usines sont inférieures d’un niveau de magnitude à celles à l’extérieur. Il n’y a actuellement aucun rapport de dommages substantiels causés sur les équipements de production en usine, souligne le cabinet d’études taïwanais. Dans le pire des cas, certaines machines nécessiteraient une réinitialisation.

Chez les fabricants de mémoires, Nanya Technology a déjà effectué une inspection d’arrêt. S’il y a eu des dommages sur les tranches en cours de process, Nanya a des stocks suffisants de mémoires pour compenser. Micron a rappelé des ingénieurs pour inspecter les équipements et n’a confirmé aucune perte. Ainsi, le taux d’utilisation des capacités de ces deux sociétés n’a pas été affecté.

L’industrie des afficheurs connaît actuellement un cycle baissier avec de graves problèmes de surcapacité de production. Le taux d’utilisation moyen mondial des capacités de production d’écrans plats au 3e trimestre ne devrait pas excéder 65%. Le fabricant Innolux, implanté à Tainan, avait déjà commencé à réduire sa production à grande échelle en septembre. Ainsi, l’impact réel des séismes récents devrait être limité en gravité. Selon TrendForce, les machines avaient été ralenties ou arrêtées pour maintenance pendant le tremblement de terre et les opérations ont, par la suite, repris. Certaines usines d’écrans ont même prolongé la période de maintenance de leurs lignes de production pour faire face au problème de la faiblesse de la demande.

Concernant les condensateurs MLCC, les usines taïwanaises Yageo et les campus d’usine de Walsin Technology sont situés en dehors des épicentres des séismes. En raison du ralentissement de la demande sur le marché des terminaux grand public, le taux d’utilisation des capacités de production de ces composants passifs est maintenu à environ 70% depuis juillet. L’alimentation électrique de la région de Kaohsiung n’a pas été affectée par le tremblement de terre et les fours de frittage de la ligne de production continuent de fonctionner normalement. De plus, les stocks de produits finis dans les usines de ces deux fournisseurs ont dépassé 90 jours. L’approvisionnement en condensateurs MLCC reste donc suffisant.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This