SNCF Voyageurs commande à Alstom, pour le compte des 4 régions, les 12 premiers (plus deux rames optionnelles) trains bi-mode électrique-hydrogène issus de la gamme Coradia Polyvalent pour Régiolis développée par Alstom, pour un montant total de près de 190 millions d’euros. D’autres régions ont d’ores et déjà fait part de leur intérêt pour participer au projet dans un second temps.

Cette commande officielle de trains à hydrogène pour la France marque l’aboutissement de deux ans de travail commun entre les différents acteurs de ce projet. Le train Coradia Polyvalent bi-mode électrique-hydrogène permet de répondre à la mixité du réseau ferré national et bénéficie d’une autonomie pouvant aller jusqu’à 600 km sur les portions de lignes non électrifiées. Composé de 4 voitures, ce train de 72 mètres offre une capacité totale de 218 places assises et les mêmes performances dynamiques et de confort que la version bi-mode électrique-diesel.

Près de 400 Coradia Polyvalent bi-mode électrique-thermique et tout électrique ont été commandés par les Régions françaises depuis 2011. Le développement et la fabrication des Coradia Polyvalent mobilisent plus de 2000 emplois en France chez Alstom et ses fournisseurs. Six des 15 sites d’Alstom en France participent au projet : Reichshoffen (67) pour la conception et l’assemblage, Ornans (25) pour les moteurs, Le Creusot (71) pour les bogies, Tarbes (65) pour les chaînes de traction et le développement de la propulsion hydrogène, Villeurbanne (69) pour l’informatique embarquée et Saint-Ouen (93) pour le design.

« La France a tout pour devenir un champion de l’hydrogène : le gouvernement est pleinement engagé pour faire de cette ambition une réalité. Nous financerons les frais de développement du premier train régional à hydrogène français à hauteur de 47 millions d’euros. Je me réjouis que les 4 régions partenaires aient pu confirmer, grâce à ce soutien, la commande des 14 premiers trains », indique Jean-Baptiste Djebbari, Ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports.

« Alstom est particulièrement fier de contribuer avec SNCF Voyageurs et les Régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie à une mobilité plus propre et plus durable. Alstom est la première entreprise ferroviaire au monde à avoir proposé un train à hydrogène sur le marché et à maitriser cette technologie grâce à son matériel iLint développé pour le marché allemand. Cette nouvelle commande pour le marché français s’inscrit dans l’ambition du groupe Alstom de devenir leader du marché de la mobilité verte et intelligente et de contribuer au déploiement d’un écosystème H2 performant sur les territoires », explique Jean-Baptiste Eyméoud, Président d’Alstom France.

Alstom complète son expertise dans l’hydrogène avec l’acquisition d’Helion Hydrogen Power

Par ailleurs, Alstom annonce l’acquisition d’Helion Hydrogen Power. Cette société, filiale à 100% d’Areva Energies Renouvelables, est spécialisée dans les piles à combustible à forte puissance, complétant ainsi le savoir-faire d’Alstom en matière de technologie hydrogène.

« Cette acquisition représente une très belle perspective de développement pour Helion Hydrogen Power et ses employés. Alstom va ainsi s’attacher à développer tout le potentiel de la technologie innovante et du savoir-faire de cette pépite. Cet achat s’inscrit dans la stratégie du groupe Alstom visant à étendre et à compléter ses expertises en matière de mobilité durable et intelligente », déclare Jean-Baptiste Eyméoud.

Helion Hydrogen Power emploie près de 30 salariés sur son site d’Aix-en-Provence. La société couvre l’ensemble de la chaîne de valeur des piles à combustible à forte puissance : conception, développement, fabrication, support ingénierie, formation clients. Elle se concentre aujourd’hui essentiellement sur les marchés de l’énergie et du transport, en France et à l’international. Helion Hydrogen Power a participé à plus de 100 projets et une trentaine de ses solutions sont en exploitation à travers le monde.

À l’issue de la réalisation de l’opération, qui a eu lieu le 1er avril 2021, la Société, renommée Alstom Hydrogène, devient une filiale à 100% d’Alstom.