Le marché mondial des processeurs bande de base cellulaires a augmenté de 9% sur 12 mois pour atteindre 5,2 milliards de dollars au premier trimestre 2020, selon Strategy Analytics.

Qualcomm, HiSilicon, MediaTek, Intel et Samsung figurent aux cinq premières places du classement. Contrairement à la première phase de la 4G, Strategy Analytics constate déjà une concurrence féroce au début de la 5G. Qualcomm, par exemple, détenait plus de 90% des parts de marché au début de la 4G, mais l’Américain est désormais en concurrence avec HiSilicon, MediaTeK, Samsung et Unisoc pour la 5G. Qualcomm a néanmoins maintenu son leadership en part de marché avec 42% de part de marché au 1er trimestre 2020, suivi du Chinois HiSilicon avec 20% et du Taïwanais MediaTek avec 14%.

La pandémie de Covid-19 couplée à une faible demande saisonnière a affecté les livraisons de processeurs bande de base au 1er trimestre 2020. Cependant, les livraisons de processeurs bande de base 5G ont permis une croissance des revenus, souligne le cabinet d’études. En nombre d’unités, les livraisons de processeurs bande de base 5G ont représenté près de 10% du total des livraisons au premier trimestre de 2020, mais ont capté jusqu’à 30% des revenus.

Les livraisons de processeurs bande de base 4G ont diminué pour le septième trimestre de suite au premier trimestre de 2020, les fournisseurs d’appareils continuant de privilégier la 5G par rapport à la 4G. Malgré la baisse, le segment 4G continue de représenter une opportunité de volumes importante pour les fournisseurs de processeurs bande de base.

Au premier trimestre de 2020, Qualcomm a consolidé sa position de leader sur le marché de la 5G avec ses produits 5G de deuxième génération. Strategy Analytics estime que Qualcomm a expédié plus de processeurs bandes de base 5G au premier trimestre de 2020 que la société n’en a expédié en 2019, grâce aux lancements de smartphones 5G de ses clients, notamment chez Samsung, Xiaomi, Oppo, Vivo et autres. Malgré la pandémie, Qualcomm a réussi à afficher une croissance des revenus dans son activité processeurs bande de base, grâce à des prix de vente moyens élevés pour les puces 5G, souligne le cabinet d’études.