En 2019, les opérateurs télécoms ont investi 500 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2018 pour un montant global (hors fréquences) de 10,4 milliards d’euros, selon l’Arcep qui fait ce matin son point annuel sur la situation du marché français des télécoms. En valeur, le montant des investissements a augmenté de près de 50% en cinq ans.  

Pour la troisième année de suite, la progression des montants investis provient principalement de l’augmentation des dépenses des opérateurs dans le déploiement de la fibre. Fin 2019, 18,3 millions de locaux sont éligibles à cette technologie, ce qui représente 4,8 millions d’accès supplémentaires déployés en un an. La croissance record des déploiements s’accompagne d’une progression toujours plus élevée de l’adoption de cette technologie en France : 7,1 millions de foyers en bénéficient fin 2019 (+2,3 millions en un an).

Cette hausse des investissements s’accompagne d’un recul contenu du revenu des opérateurs (-1% en 2019) et d’une quasi-stabilisation des prix des services fixes et mobiles résidentiels en France métropolitaine au cours de l’année 2019. Après une année 2018 marquée par des baisses de prix parfois très significatives, les opérateurs ont atténué la pratique des offres promotionnelles, souligne l’Autorité de régulation.

L’utilisation des réseaux fixes et mobiles suit les tendances observées les années précédentes. En particulier, la consommation sur réseaux mobiles progresse, pour l’usage des communications vocales (+4%) mais surtout pour les services de données (+44% en un an). La croissance du nombre d’utilisateurs des réseaux 4G s’intensifie (+7,1 millions contre +6,1 millions en 2018) pour atteindre 54,8 millions fin 2019. Ces derniers consomment, en moyenne, 8,6 Go par mois et par utilisateur, soit 2 Go de plus en un an.

Voir la présentation de l’Arcep

L’observatoire annuel 2019