Sélectionner une page

Renesas finalise l’acquisition d’IDT et se réorganise en deux divisions

Renesas finalise l’acquisition d’IDT et se réorganise en deux divisions

Le Japonais Renesas a reçu l’autorisation du CFIUS, le Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis, pour racheter le fabricant de semiconducteurs américain Integrated Device Technology (IDT). Toutes les autorisations ayant été obtenues, la finalisation de la transaction est fixée au 30 mars. Dans la foulée, Renesas va se réorganiser en deux divisions : Automobile et IoT & Infrastructure.

Annoncé en septembre 2018 à 49 dollars par action en numéraire, soit 6,7 milliards de dollars, le rachat d’IDT, va permettre à Renesas d’élargir son portefeuille de produits. Pour 3,2 milliards de dollars, Renesas avait déjà acquis en février 2017 Intersil et ses activités dans les semiconducteurs analogiques, en particulier ses circuits intégrés de gestion d’alimentation. Avec la finalisation de l’acquisition d’IDT, Renesas va acquérir l’expertise d’IDT dans les semiconducteurs analogiques destinés aux applications centrées sur les capteurs, la connectivité et l’énergie sans fil, élargissant encore son portefeuille.

À la suite de l’acquisition d’Intersil, Renesas a poursuivi l’intégration d’Intersil dans ses activités commerciales afin d’aller au-delà de son approche de gestion centrée sur le Japon et d’atteindre l’objectif consistant à réaliser un « One Global Renesas ». L’acquisition d’IDT accélérera davantage ce processus et, afin de garantir une transition en douceur de l’intégration commerciale, Sailesh Chittipeddi, l’actuel vice-président exécutif, COO et directeur de la technologie chez IDT, assumera les fonctions de président et CEO d’IDT et vice-président exécutif de Renesas à compter du 30 mars 2019.

En outre, Renesas va rassembler ses activités hors automobile dans une seule unité d’affaires baptisée IoT et Infrastructure à compter du 1er juillet 2019. Sailesh Chittipeddi dirigera cette unité d’affaires. Avec l’autre unité opérationnelle « solutions automobiles », elle sera ainsi l’un des deux piliers du futur « One Global Renesas ».

En 2018, Renesas a réalisé un chiffre d’affaires de 757,4 milliards de yens (6,9 milliards de dollars), en baisse de 3,1% par rapport à 2017, pour une marge opérationnelle de 14,6%, contre 16,4% en 2017. Pour son troisième trimestre fiscal clos fin décembre, IDT a réalisé un chiffre d’affaires de 240,6 M$, pour un bénéfice net de 21,6 M$.

Lors de l’annonce du rachat en septembre dernier, le nouvel ensemble devait représenter alors un chiffre d’affaires annuel de 7,95 milliards de dollars, dont 7,1 milliards de dollars pour Renesas et 843 M$ pour IDT. Sa marge opérationnelle atteignait 17,6% (16,4% pour Renesas ; 27,6% pour IDT). Renesas escomptait alors à terme 250 M$ de synergies liées à l’acquisition dont 90 M$ d’économies de coûts et 160 M$ d’opportunités de croissance liées à des offres combinées.

Depuis 2016, Renesas met en œuvre sa stratégie de croissance pour devenir un fournisseur mondial de solutions embarquées de premier plan. Dans le cadre de cette initiative, Renesas s’efforce d’élargir sa gamme de solutions analogiques et de renforcer ses offres de solutions combinant ses microcontrôleurs (MCU), ses systèmes sur puce (SoC) et ses produits analogiques. Renesas vise prioritairement les marchés suivants : l’automobile, qui devrait connaître une forte croissance avec la conduite autonome et les véhicules électriques et hybrides ; les segments industriels et les réseaux d’infrastructure, qui devraient progresser avec l’industrie 4.0 et les communications sans fil 5G, ainsi que le segment à forte croissance de l’IoT.

Le Japonais Renesas Electronics est issu des activités semiconducteurs hors mémoires de NEC, Hitachi et Mitsubishi. Jadis numéro un mondial des semiconducteurs pour l’automobile, Renesas a depuis été relégué au troisième rang mondial, derrière NXP et Infineon (source Semicast Research). En octobre 2013, le groupe nippon avait été sauvé par le fonds japonais public-privé Innovation Network Corporation of Japan, qui était entré à son capital avec huit grands clients (Toyota Motor, Nissan Motor, Keihin, Denso, Canon, Nikon, Panasonic et Yaskawa Electric) à l’occasion d’une augmentation de capital de 150 milliards de yens. Au 30 juin 2018, INCJ, principal actionnaire, détenait encore 33,38 des actions de Renesas.

Voir la présentation de l’acquisition

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This