Sélectionner une page

Renesas va acquérir Intersil pour 3,2 milliards de dollars

Renesas va acquérir Intersil pour 3,2 milliards de dollars

Le Japonais Renesas Electronics sort du bois. Comme cela avait été dévoilé fin août, le fabricant de semiconducteurs nippon va racheter l’Américain Intersil, dans une transaction en numéraire de 3,2 milliards de dollars, soit une valeur d’entreprise d’environ 3 milliards de dollars. Renesas compte ainsi conjuguer son expertise dans les microcontrôleurs et les systèmes sur une puce avec celle d’Intersil dans les circuits analogiques de précision et les circuits de puissance pour créer un leader mondial dans les semiconducteurs pour solutions embarquées dee plus de 7 milliards de dollars de CA.

intersil-130916Approuvée par les conseils d’administration des deux entreprises, la transaction devrait être finalisée au premier semestre 2017.

Grâce à ce rachat, Renesas compte accélérer son développement sur les marchés clés de l’automobile, de l’industriel, du cloud computing, de la santé et de l’Internet des objets. La complémentarité des catalogues de produits et des couvertures géographiques des deux entreprises devrait l’y aider. Notamment, Renesas va bénéficier d’un portefeuille de produits élargi dans le domaine des circuits analogiques, dont le marché devrait progresser de 3,9 milliards de dollars d’ici 2020. Des économies de coûts de 170 millions de dollars sont attendues, découlant des synergies entre les deux groupes.

Intersil a réalisé un chiffre d’affaires de 518 M$ de juillet 2015 à fin juin 2016 ; sur la même période, les ventes de Renesas ont représenté 6,66 milliards de dollars. Le nouvel ensemble peut donc revendiquer un CA de 7,178 milliards de dollars (voir présentation du rachat).

Intersil est un fabricant américain de circuits analogiques et mixtes de précision et de gestion de l’alimentation. Les produits de la société forment « les éléments de base d’une électronique toujours plus intelligente et mobile, en permettant des avancées dans la gestion de l’énergie pour en améliorer le rendement et étendre la durée de vie des batteries ». Son portefeuille de produits vise les domaines industriels et des infrastructures, l’informatique mobile, les marchés de l’automobile et l’aéronautique. En termes de chiffre d’affaires, Intersil se classe cinquième fabricant mondial de circuits analogiques, derrière Texas Instruments, Analog Devices + Linear Technology, Maxim et Cirrus Logic. Au deuxième trimestre, Intersil a réalisé un chiffre d’affaires de 134 millions de dollars, en hausse de 3,7% par rapport au trimestre précédent et de 1,2% sur un an. Le bénéfice net trimestriel d’Intersil n’a pas dépassé 1,4 M$, incluant 13,5 M$ d’éléments exceptionnels liés à la fermeture d’une unité de production sur tranche de 200 mm en Floride.

Classé actuellement 16e fournisseur mondial de semiconducteurs par IC Insights (voir notre article), le Japonais Renesas Electronics, issu des activités semiconducteurs hors mémoires de NEC, Hitachi et Mitsubishi, a perdu de sa superbe depuis sa création en 2010 lors de la fusion entre Renesas Technology et NEC Electronics. Jadis numéro un mondial des semiconducteurs pour l’automobile, Renesas a depuis été relégué au troisième rang mondial, derrière NXP et Infineon (source IHS- voir notre article).

En octobre 2013, le groupe nippon avait été sauvé par le fonds japonais public-privé Innovation Network Corporation of Japan, qui était entré à son capital avec huit grands clients (Toyota Motor, Nissan Motor, Keihin, Denso, Canon, Nikon, Panasonic et Yaskawa Electric) à l’occasion d’une augmentation de capital de 150 milliards de yens. A l’issue de l’opération, INCJ avait pris 69,16% du capital de Renesas, tandis que les actionnaires historiques de Renesas avaient vu leurs participations respectives diluées de 30,62% à 7,66% (pour Hitachi), de 25,05% à 6,27% (pour Mitsubishi) et de 35,46% à 8,87% (pour NEC).

Engagé depuis dans un vaste plan de restructuration et de départs anticipés, Renesas a restauré ses marges au cours des dernières années, en dépit d’une baisse de son chiffre d’affaires annuel (693,3 milliards de yens, soit 6,9 milliards de dollars lors de son exercice fiscal 2015 clos fin mars). Pour le premier trimestre de son nouvel exercice, Renesas a publié le 10 août un chiffre d’affaires de 152 milliards de yens, en baisse de 15,2% sur un an et de 9,4% séquentiellement, pour un bénéfice net de 10 milliards de yens (voir présentation).

En juin dernier, Renesas, qui estime sa situation financière stabilisée après avoir mis en œuvre des réformes structurelles d’ampleur, avait nommé un nouveau président et CEO, le troisième en un an. Le fabricant de semiconducteurs motivait ce changement à la tête de l’entreprise par la nécessité d’un nouveau leader pour incarner cette nouvelle page de l’entreprise qui doit se concentrer désormais sur une nouvelle phase de croissance sur des bases assainies.

Présentation du rachat (14 pages)

Nouvelle stratégie de croissance de Renesas (17 pages)

renesas-1-130916

renesas-2-130916

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This