Sélectionner une page

Renouvellement du consortium IRT Nanoelec

Renouvellement du consortium IRT Nanoelec

L’institut de recherche technologique Nanoelec a récemment renouvelé son accord de consortium et l’ensemble des contrats spécifiques liant ses 22 partenaires. Le consortium accueille à cette occasion deux nouveaux partenaires : Iroc Technologies et Diabeloop.

Basé à Grenoble, l’institut de recherche technologique Nanoelec est un consortium d’acteurs des secteurs privé et public. Sa mission est d’aider les entreprises à créer de la valeur et à différencier leur offre dans les domaines de la transition numérique. Nanoelec contribue à la compétitivité de la filière microélectronique, en particulier en France.

Ce consortium de 22 membres, dont le budget annuel moyen est de 54 M€, a été en relation avec 295 partenaires depuis 2012, dont 218 PME et 23 acteurs étrangers. Nanoelec revendique 224 brevets et 46 solutions logicielles déposés depuis 2012, 544 publications et communications scientifiques ou techniques depuis 2015 et 28 participations à des projets européens (11 actifs en 2021).

En novembre 2020, l’IRT Nanoelec avait renouvelé sa convention avec l’ANR, l’Agence nationale de la recherche. « Grâce à cette confiance réaffirmée et aux résultats obtenus au cours des neuf dernières années dans les technologies de base telles que l’empilement de puces, la photonique sur silicium et la cybersécurité, nous avons défini une série de feuilles de route pour la période 2021-2025, afin de cibler des domaines d’applications clés pour les industriels partenaires de notre consortium », explique Hughes Metras, directeur de Nanoelec. En 2021, 22 partenaires des secteurs privé et public ont renouvelé les contrats-cadres les liant à la nouvelle phase lancée cette même année.

De nouvelles feuilles de route

Initialement focalisés sur des feuilles de route technologiques, les programmes de R&D de Nanoelec abordent désormais des domaines d’application spécifiques : images & photons (capteurs photoniques, écrans nouvelle génération et imageurs intelligents basés sur des technologies d’intégration 3D et de nouvelles architectures) ; confiance numérique (technologies de cybersécurité pour les objets connectés, caractérisation et tenue aux radiations des composants et systèmes par les grands instruments).

Nanoelec mène également des programmes d’ingénierie de formation et de diffusion technologique. Avec le soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes et du pôle de compétitivité Minalogic, les équipes de Nanoelec combinent des approches d’innovation ouverte à des méthodes de développement technologique plus classiques pour diffuser leurs technologies auprès des PME de tous les secteurs des biens et services, de l’industrie et des infrastructures, de la consommation grand public, des transports, de l’environnement et de la santé.

Deux nouveaux partenaires

Diabeloop a rejoint le consortium en septembre 2021. Cette société développe des solutions de délivrance automatisée d’insuline permettant à des personnes avec un diabète de réguler leur glycémie à la place du pancréas défaillant. Créée en 2015, elle a mis au point le premier dispositif médical connecté en boucle fermée qui, grâce à l’intelligence artificielle, mime les fonctions pancréatiques. Dans le cadre du programme Nanoelec/Pulse, Diabeloop souhaite renforcer son approche des questions de fonctionnalité, authentification et respect de la vie privée, et explorer de nouvelles stratégies de sécurisation.

Iroc Technologies a également rejoint le consortium en septembre 2021. « Spin-off » du laboratoire Tima (CNRS, Institut Polytechnique de Grenoble (INP) et Université Grenoble Alpes (UGA)), cette société développe une gamme de services pour l’industrie de la microélectronique dans le domaine de la fiabilité. En prenant part au programme Nanoelec/Caractérisation, Iroc souhaite renforcer sa R&D et son expertise sur les effets des irradiations, en particulier dans le cas où les composants électroniques sont affectés par des Single Event Effects (SEE).

Nanoelec fait partie des instituts de recherche technologique (IRT) et pour la transition énergétique (ITE) mis en place par le gouvernement français et financés par le Programme d’investissements d’avenir (PIA). Ces instituts fédèrent les acteurs académiques et industriels autour de projets de R&D et d’innovation destinés à doper la compétitivité de l’économie française.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This