Les ventes mondiales de semiconducteurs se sont élevées à 36,23 milliards de dollars en août 2020, soit une progression de 3,6% par rapport à juillet 2020 et une hausse de 4,9% par rapport à août 2019, selon les statistiques du WSTS. L’Europe progresse séquentiellement met reste à la traîne en variation annuelle.

« Les ventes mondiales de semiconducteurs ont augmenté en août pour le septième mois de suite en variation annuelle, ce qui démontre que le marché mondial est jusqu’à présent resté largement à l’abri des vents contraires macroéconomiques mondiaux en cours, mais il existe encore une incertitude substantielle pour les mois à venir », a déclaré John Neuffer, président de la SIA, qui se félicite du bond annuel de 23,6% des ventes d’août sur le continent américain.

L’Europe n’est pas à pareille fête. Certes, le marché européen des semiconducteurs a progressé en août de 5,5% par rapport à juillet, à 2,94 milliards de dollars. Mais les ventes en Europe restent inférieures de 10,1% à celles d’août 2019. Le plus mauvais score de toutes les grandes régions du monde. A l’heure de publication de l’article, nous n’avions pas reçu les statistiques européennes de l’ESIA exprimées en euros.

Toutes les autres grandes régions du monde ont en effet progressé sur un an, sauf le Japon, qui affiche un décrochage modeste : -1,4%, à 3,02 milliards. Par rapport à juin 2020, le marché japonais a progressé de 1,5%.

De son côté, le marché américain a bondi de 23,6% par rapport à août 2019, à 7,92 milliards de dollars et a progressé de 2,6% par rapport à juillet 2020. Quant au marché chinois, il progresse sur un an de 2,9%, à 12,46 milliards de dollars (+3% par rapport à juillet 2020). A 9,9 milliards de dollars, l’Asie (hors Chine)/reste du monde progresse de 5,6% en un mois et de 2,1% sur un an.