Siemens a signé le 15 juillet un accord pour acquérir Avatar Integrated Systems, un développeur californien de logiciels de placement-routage pour la conception de circuits intégrés. L’acquisition d’Avatar par Siemens devrait se conclure au second semestre 2020. Les termes de la transaction ne sont pas divulgués.

(PRNewsfoto/Siemens Digital Industries Soft)

Avatar aide les ingénieurs à optimiser la consommation, les performances et la surface nécessaire (PPA pour Power, Performance et Area) pour la conception de puces complexes avec moins de ressources.

Siemens prévoit d’ajouter la technologie d’Avatar au portefeuille Xcelerator dans le cadre de la suite logicielle de Mentor pour les circuits intégrés. Avatar sera intégré aux produits existants de Mentor, une entreprise de Siemens, y compris la plate-forme Calibre, le logiciel Tessent et le logiciel Catapult HLS, pour aider les clients à développer des solutions qui répondent aux défis présents et futurs de mise en œuvre de conception.

« Les clients accélèrent leur transition vers des nœuds de processus avancés. Naviguer dans cette complexité croissante est un défi crucial. L’architecture logicielle innovante d’Avatar, ainsi que sa réputation de facilité d’utilisation, aident les clients à surmonter cette complexité grâce à des capacités de placement-routage pour des procédés avancés. La solution Avatar, soutenue par l’investissement de Siemens, permettra aux clients d’accélérer leurs conceptions avec un meilleur PPA. Nous souhaitons la bienvenue à l’équipe et à la communauté Avatar chez Siemens », a déclaré Joseph Sawicki, vice-président exécutif, Mentor IC EDA, Siemens Digital Industries Software.

En dessous de 7 nm, un routage détaillé doit être pris en compte lors du placement. Avatar est un pionnier dans ce domaine en adoptant une architecture détaillée centrée sur le routage, qui est construite sur un modèle de données de mémoire unifiée de bas en haut, et vise à permettre à tous les moteurs d’accéder à des données et attributs de conception complets à tout moment. Cela permet à chaque moteur (placement, routage, synchronisation, optimisation, synthèse de l’arbre d’horloge, etc.) d’appeler dynamiquement d’autres moteurs de manière incrémentielle.