Sélectionner une page

Thales enregistre des prises de commande record

Thales enregistre des prises de commande record

Thales a présenté ce matin de solides résultats pour 2021, avec des prises de commandes en hausse de 18%, un chiffre d’affaires en progression de 5,3% et un bénéfice net, part du groupe, en hausse 125%. Dans le contexte géopolitique actuel, son exposition sur les marchés de la défense et de la sécurité, lui permet d’envisager pour 2022 une croissance organique comprise entre 2% et 6% et  un rapport commandes sur facturation à nouveau supérieur à l’unité, après 1,23 en 2021 et 1,09 en 2020.

« Thales conclut 2021 sur un excellent quatrième trimestre. Le groupe réalise ainsi la meilleure année de son histoire du point de vue commercial. La croissance organique retrouve un rythme supérieur à 5%. La marge d’EBIT est supérieure à 10%. Tiré par la vigueur de l’activité spatiale et le travail d’adaptation des coûts dans l’aéronautique, le secteur aérospatial enregistre un premier redressement de son chiffre d’affaires et de sa rentabilité. Néanmoins, avec un chiffre d’affaires près de 20% inférieur à 2019 et une marge opérationnelle de 4,5%, il reste encore très marqué par l’impact de la crise sanitaire sur le transport aérien. La cession de l’activité « Systèmes de transport terrestre » se déroule en ligne avec le plan de marche. Nous continuons d’accroître nos investissements en R&D pour toujours mieux préparer l’avenir. Le business model de Thales, porté par les besoins accrus de sécurité et de confiance dans un monde toujours plus interconnecté, dispose d’un remarquable potentiel de croissance durable et rentable », commente Patrice Caine, p-dg de Thales.

A ce jour, Thales évalue l’impact de l’invasion de l’Ukraine par la Russie sur le chiffre d’affaires 2022 à destination de ces 2 pays à environ 100 millions d’euros.

Même si l’amélioration du contexte sanitaire devrait soutenir le redressement progressif du transport aérien, l’environnement global du début 2022 reste marqué par des incertitudes élevées à court terme, notamment en ce qui concerne les tensions affectant les chaînes d’approvisionnement et le niveau des pressions inflationnistes sur les achats, souligne le groupe.

En l’absence de nouvelles perturbations majeures de l’économie mondiale, du contexte sanitaire ou des chaînes d’approvisionnement globales, et sur la base de l’appréciation à ce jour des effets de la crise ukrainienne, en particulier des sanctions économiques prises à l’encontre de la Russie, Thales se fixe les objectifs suivants pour 2022 : comme en 2020 et en 2021, un ratio de book-to-bill supérieur à 1 ; un chiffre d’affaires dans la fourchette de 16,6 à 17,2 milliards d’euros, correspondant à une croissance organique comprise entre +2% et +6% par rapport à 2021 ; une marge d’EBIT comprise entre 10,8% et 11,1.

Un carnet de commandes record de 34,7 milliards d’euros

Les prises de commandes de l’exercice 2021 s’établissent à 19 909 M€, en hausse de 18% par rapport à 2020 (+18% également à périmètre et taux de change constants). Le ratio des prises de commandes rapportées au chiffre d’affaires s’élève à 1,23 contre 1,09 en 2020. Le book-to-bill atteint même 1,28 en excluant les activités Identité & Sécurité Numériques, dont les prises de commandes sont structurellement très proches du chiffre d’affaires. Au 31 décembre 2021, le carnet de commandes consolidé atteint 34,7 milliards d’euros, un nouveau record historique.

Les prises de commandes du secteur Aérospatial s’établissent à 5631 M€ contre 3822 M€ en 2020 (+48% à périmètre et taux de change constants). Cette performance s’explique par les nouveaux succès commerciaux de Thales Alenia Space à la fois dans les domaines de l’observation de la terre, de l’exploration spatiale, de la navigation et des télécommunications commerciales. Par ailleurs, les prises de commandes dans les activités aéronautiques (avionique et multimédia de bord (IFE)) ont progressé de 18% par rapport à l’année 2020. Au 31 décembre 2021, le carnet de commandes du secteur atteint 7,9 millairds d’euros, en hausse de 20%.

A 11 185 M€ contre 9922 M€ en 2020, les prises de commandes dans le secteur Défense & Sécurité atteignent un nouveau record historique (+12% à périmètre et taux de change constants). Le book-to-bill dépasse ainsi 1,30, contre 1,23 en 2020 et 1,20 en 2019. Ce niveau élevé s’explique par l’enregistrement de 13 contrats de plus de 100 M€, dont deux contrats majeur, l’un d’une valeur de près de 1,5 milliards d’euros pour le soutien sur 10 ans du système de commandement et de conduite des opérations aérospatiales (SCCOA) en France, et l’autre lié à la fourniture de 30 Rafale à l’Egypte. Le carnet de commande du secteur atteint ainsi un nouveau record historique, à 26,1 milliards d’euros, soit plus de 3 années de chiffre d’affaires, renforçant la visibilité sur l’activité des années à venir.

A 2995 M€, les prises de commandes du secteur Identité & Sécurité Numériques sont structurellement très proches du chiffre d’affaires, la majorité des activités de ce secteur opérant sur des cycles courts.

Le chiffre d’affaires s’établit à 16 192 M€, en hausse de 5,3% par rapport à 2020, en variation totale comme en variation organique, tiré par les activités Défense & Sécurité et Spatiales.

Dans le secteur Aérospatial, le chiffre d’affaires s’élève à 4463 M€, en hausse de 5,8% par rapport à 2020 (+6,1% à périmètre et taux de change constants). Cette hausse est tirée par le dynamisme du secteur spatial, en hausse de plus de 15% par rapport à 2020. Le secteur reste impacté par une croissance légèrement négative des activités d’avionique, la base de comparaison de 2020 intégrant un trimestre avant la crise du Covid-19. Les activités d’après-vente dans l’aéronautique civil connaissent un premier redressement, et sont en croissance de l’ordre de +7% sur l’ensemble de l’année 2021.

Le chiffre d’affaires du secteur Défense & Sécurité atteint 8633 M€, en hausse de 6,8% par rapport à 2020 (+5,7% à périmètre et taux de change constants).

A 2995 M€, le chiffre d’affaires du secteur Identité & Sécurité Numériques est en hausse de 2,0% à périmètre et taux de change constants. Cette hausse continue de traduire l’impact négatif de la crise sanitaire sur la demande de passeports depuis le deuxième trimestre 2020. Par ailleurs, les activités de cybersécurité enregistrent une croissance de plus de 10%. Enfin, les cartes de paiement EMV et les cartes SIM connaissent également une croissance organique positive de l’ordre de 2,5%.

Thales affiche pour 2021 un bénéfice (EBIT) de 1649 M€ (10,2% du chiffre d’affaires), contre 1248 M€ (8,1% du chiffre d’affaires) en 2020, en hausse de 32% en variation totale comme en variation organique.

A 1361 M€, le résultat net ajusté, part du groupe est en hausse de 45%. Le bénéfice net consolidé, part du groupe, s’élève à 1089 M€, en hausse de 125% par rapport à 2020.

Voir la présentation des résultats et de la stratégie de Thales

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This