Il n’y aura pas de procès. En bisbilles pour accusations réciproques de violation de brevets, les fondeurs TSMC et Globalfoundries (respectivement numéro et numéro trois mondiaux) enterrent la hache de guerre. Mieux, les deux fondeurs ont accepté de s’accorder des licences croisées sur la durée de vie de leurs brevets, ainsi que sur les brevets qui seront déposés au cours des dix prochaines années.

Les deux sociétés continuant d’investir considérablement dans la recherche et le développement de semiconducteurs, cette résolution garantit que leurs clients respectifs continueront d’avoir accès à la gamme complète de technologies et de services de chaque fondeur.

« Nous sommes heureux d’avoir rapidement atteint ce règlement qui reconnaît la force de nos droits de propriété intellectuelle respectifs. L’annonce d’aujourd’hui permet à nos deux sociétés de se concentrer sur l’innovation et de mieux servir leurs clients du monde entier », a déclaré Thomas Caulfield, CEO de Globalfoundries.

« Le secteur des semiconducteurs a toujours été très concurrentiel, poussant les acteurs à rechercher des innovations qui ont enrichi la vie de millions de personnes dans le monde. TSMC a investi des dizaines de milliards de dollars dans l’innovation pour atteindre aujourd’hui sa position de leader. Cette résolution est un développement positif qui nous permet de nous concentrer sur les besoins de nos clients en matière de technologies, permettant ainsi à l’ensemble du secteur des semiconducteurs de prospérer », a déclaré Sylvia Fang, avocate générale de TSMC.