Le 22 octobre, le Fonds national d’investissement dans les circuits intégrés de la Chine (Big Fund) a mis en place un nouveau fonds d’un montant de 204,15 milliards de yuans (28,9 milliards de dollars), marquant ainsi le début de la deuxième phase de son soutien aux fabricants de puces chinois, rapporte le quotidien taïwanais DigiTimes.

Le Big Fund avait déjà dépensé environ 138,7 milliards de yauns (19,6 milliards de dollars) pour la première phase de son soutien en capital à l’industrie chinoise des semiconducteurs. Le Big Fund a été créé en 2014 dans le but de soutenir l’industrie des circuits intégrés en Chine et de relever le « taux d’autosuffisance » du pays pour les circuits intégrés.

Le Big Fund soutenu par l’État chinois, dans sa deuxième phase, devrait encourager davantage de fabricants de puces locaux à développer des puces principalement pour les applications d’intelligence artificielle, de 5G et autres dispositifs émergents, rapporte le quotidien taïwanais.

Voir l’article de DigiTimes