Les fabricants américains de produits électroniques sont vent debout contre la politique du Président Trump qui conduit à une escalade sur les droits de douane entre les Etats-Unis et la Chine. Une enquête publiée par l’organisation professionnelle IPC montre que 86% des fabricants américains sont affectés par la hausse de taxes, pénalisant les investissements et l’emploi aux Etats-Unis. Un comble.

L’enquête a été réalisée par l’IPC après de ses membres entre le 25 septembre et le 2 octobre. 86 entreprises ont répondu, dont 49% de sous-traitants en électronique. Leurs réponses sont édifiantes : loin d’améliorer la compétitivité des entreprises américaines, la politique de hausse des droits de douane sur les importations chinoises les fragilisent.

En moyenne, ces entreprises déclarent que la hausse des droits de douane a concerné un tiers (31%) de la valeur totale en dollars des produits qu’elles importent. Pour 25% d’entre celles, c’est même la moitié de la valeur en dollars des produits importés qui a subi une hausse des taxes. Conséquence : pour 69% des entreprises ayant répondu à l’enquête, la hausse des droits de douane a conduit à une baisse de leurs marges, pour 55% à une hausse des prix, et pour 30% à une baisse de leurs ventes. Exactement l’effet inverse souhaité par la politique de la Maison Blanche.

Mais il n’est pas aisé de répercuter la hausse des coûts sur les prix de leurs produits. Plus d’un tiers des entreprises (35%) déclarent ne pas être en mesure d’augmenter les prix en raison de divers facteurs. De plus, 25% affirment qu’il faudrait plus de six mois pour augmenter les prix. Les entreprises du secteur ont souvent des contrats à long terme avec des prix garantis. Il est donc pratiquement impossible pour les entreprises de modifier les prix, du moins à court terme. Certaines entreprises ont en outre indiqué qu’elles ne pourront pas augmenter leurs prix en raison des menaces de compétitivité face à des concurrents non touchés par les droits de douane sur les importations en provenance de Chine.

Pour faire face à cette nouvelle donne, une entreprise américaine sur cinq (21%) va réduire ses investissements aux Etats-Unis et 13% revoir à la baisse leur prévision d’embauche…

Les fabricants américains de produits électroniques vont essayer également de réduire leurs approvisionnements en Chine et de délocaliser une partie de leurs activités hors de Chine en raison de la hausse des tarifs. 51% des entreprises ayant répondu déclarent chercher à s’approvisionner auprès d’autres pays que la Chine en raison de l’augmentation des droits de douane. Près d’une entreprise sur cinq (19%) envisage de délocaliser une partie de ses activités de fabrication et potentiellement d’autres intérêts commerciaux en dehors de la Chine. Mais ce n’est pas si facile, tant la Chine tient désormais un rôle majeur dans la chaîne logistique globale en électronique.

Téléchargez le rapport complet de l’IPC (14 pages)