Sélectionner une page

TSMC et Intel augmentent leurs investissements, Samsung les réduit

TSMC et Intel augmentent leurs investissements, Samsung les réduit

Les dépenses d’investissement cumulées des trois premiers fabricants de semiconducteurs mondiaux devraient progresser de 5,4% cette année, à 30,5 milliards de dollars, selon TrendForce. Mais pour le cabinet d’études taïwanais, les évolutions seront très contrastées pour ces trois ténors.

Premier fondeur mondial, TSMC prévoit d’augmenter ses investissements de 17%, à 9,5 milliards de dollars. 70% de ces dépenses ira à la R&D liée aux procédés de fabrication, essentiellement pour mettre au point une filière technologique 10 nm. Le fondeur nourrit également de grandes ambitions en Chine où son projet de construction d’une usine à la pointe de l’art à Nanjing vient d’être autorisé par les pouvoirs publics taïwanais. Selon TrendForce, 500 M$ devraient être alloués cette année à ce projet de 3 milliards de dollars. Prévue pour être opérationnelle dans la seconde moitié de 2018, l’usine de Nanjing de TSMC pourrait disposer d’une capacité de production équivalente à 20 000 tranches de 300 mm de diamètre par mois. Les circuits qui y seront réalisés débuteront en technologie 16 nm.

Intel devrait, quant à lui, augmenter ses investissements de 30% cette année, à 9,5 milliards de dollars, après le trou d’air de 2015. A la pointe de la technologie pour la fabrication de circuits 14/16 nm, Intel ne peut se permettre de baisser la garde sans risquer de se retrouver distancé par TSMC et Samsung pour le développement de la technologie 10 nm. Sur les 9,5 milliards d’investissement prévus cette année, 8 milliards iront à la R&D pour maintenir son avance dans les procédés de fabrication, analyse TrendForce. Intel nourrit également de grandes ambitions dans les mémoires, comme en témoigne ses développements conjoints avec Micron Technologies dans les flash NAND 3D et la technologie 3D XPoint (voir notre article). Selon TrendForce, Intel devrait dépenser 1,5 milliard de dollars dans les mémoires en 2016. L’Américain a notamment un projet de 2,5 milliards de dollars pour transformer une usine de circuits logiques à Dalian, en Chine, en une unité de production de mémoires flash NAND.

A contrario, Samsung va diminuer ses investissements de 15%, à 11,5 milliards de dollars, en raison de ses difficultés sur le marché des smartphones qui ont conduit à une baisse des ventes de la division de 2,6% et à un recul des bénéfices de 20,6%. Pour autant, l’activité semiconducteurs du géant coréen s’est bien comportée en 2015, avec une progression de chiffre d’affaires de 17% dans les mémoires et de 27,7% dans les circuits LSI. Dans ce contexte de baisse des investissements, Samsung va malgré tout maintenir ses investissements dans les circuits LSI (à 3,5 milliards de dollars) et redoubler d’effort pour développer ses activités de fonderie, commente TrendForce.

Pour le cabinet d’études, cette concurrence exacerbée dans les prestations de fonderie et un ralentissement de la demande vont conduire à une progression du marché de la fonderie de seulement 2,1% en 2016.

TrendForce-040216

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This