Sélectionner une page

Vous réfléchissez trop aux codes de dates ?

Vous réfléchissez trop aux codes de dates ?

Pourquoi les restrictions générales relatives aux codes de date des composants deviennent-elles obsolètes. Article proposé par Rochester Electronics.

À l’époque de la mise en place des codes de date pour les semi-conducteurs dans les années 1960, l’objectif était d’assurer la traçabilité des composants en se basant sur les dates de fabrication ou de scellement, les processus et la nomenclature des matériaux, ainsi qu’une date limite de vente de 2-à-3 ans. Historiquement, les composants étaient considérés comme inutilisables après la date spécifiée dans leur code. Néanmoins, les codes de date ne constituent plus un indicateur fiable de la qualité des composants et peuvent exclure l’utilisation de composants parfaitement fonctionnels.

L’industrie actuelle a subi des changements considérables, marqués par le raccourcissement des cycles de vie des produits de la part des fabricants de composants d’origine (OCM). Les applications destinées aux consommateurs stimulent la demande de semi-conducteurs, mais leur durée de vie est également très limitée. Cependant, dans certaines industries, une durée de vie prolongée des composants semi-conducteurs est nécessaire. Les secteurs industriels, médicaux, aérospatiaux et de la défense peuvent exiger que la durée de vie des applications soit mesurée en décennies. Dans de telles situations, assurer un approvisionnement continu en composants est crucial pour maintenir les cycles de vie des applications. Puisque des composants essentiels peuvent être discontinués, une approche courante est de stocker ces composants pendant une période prolongée.

Les nouvelles voitures, les aéronefs et les régulateurs industriels passent généralement 5 ans en phases de conception et qualification, suivis de 5 à 7 ans en tant que produits, pour finalement nécessiter un soutien après-vente pendant 7 à 10 ans. En additionnant ces durées, il n’est pas inhabituel de nécessiter jusqu’à 20 ans d’approvisionnement en composants. Pour les applications à durée de vie prolongée et pour les clients envisageant une solution de stockage à long terme,  il est essentiel de s’assurer que les produits conservent leur qualité et leur fiabilité. Néanmoins, après une si longue période, pouvons-nous compter sur la fiabilité de ces pièces ? Sont-elles de qualité ? Quelle est la durée de conservation des composants semi-conducteurs ?

Bien que les fabricants de composants d’origine continuent d’utiliser des codes de date comme indicateur de qualité, de plus en plus de preuves indiquent que ceci n’est pas une mesure précise des produits. La plupart des composants restent utilisables au-delà de cette date. En réalité, depuis 1981, Rochester Electronics stocke avec succès des composants sur des périodes prolongées. Rochester est connu pour être le principal fournisseur de semi-conducteurs en fin de vie dont l’approvisionnement est autorisé et garanti en continu pendant plusieurs dizaines d’années, sans dégradation du produit.

Les « trichites d’étain », de petites structures poussant à partir des broches des composants en étain, peuvent susciter des inquiétudes chez de nombreux utilisateurs finaux. Ces structures minuscules sont connues pour atteindre jusqu’à 10 millimètres et peuvent entraîner des dommages électriques aux composants. Malgré l’idée répandue que ce phénomène est lié à l’âge des composants, la NASA n’a trouvé aucune preuve à l’appui de cette affirmation. Non satisfaite de cette seule preuve, l’équipe Qualité et Fiabilité de Rochester Electronics a étudié les effets du stockage à long terme sur l’intégrité mécanique et les performance électriques des composants.

Rochester a examiné divers composants, chacun conservé pendant une période allant jusqu’à 17 ans. En se concentrant intensivement sur deux études, Rochester a réalisé des tests de soudabilité, d’intégrité et de boîtiers, de qualité des joints, de viabilité électrique et de fonctionnalité de l’assemblage. Les résultats indiquent non seulement l’absence de dégradation des composants, mais démontrent effectivement que ces derniers peuvent être assemblés de manière fonctionnelle et demeurent électriquement viables pendant de nombreuses années lorsqu’ils sont stockés correctement.

Texas Instruments a publié plusieurs articles explorant la fiabilité et la qualité des composants après des périodes prolongées de stockage. Une première étude a révélé que les produits semi-conducteurs, correctement conservés dans des environnements contrôlés, peuvent perduré au-delà de 15 ans. De plus, un article ultérieur de Texas Instruments a constaté qu’aucun signe de mécanisme de défaillance n’était observé sur des composants stockés pendant une durée allant jusqu’à 21 ans. Il convient de noter que ces études sont basées sur des composants qui ont été stockés dans des environnements contrôlés.

L’Association de l’industrie des composants électroniques (ECIA), une organisation composée des principaux fabricants de composants électroniques, de leurs représentants et de distributeurs autorisés, se concentre sur la promotion des ventes autorisées de composants électroniques auprès du client final. L’ECIA recommande désormais la levée des restrictions générales liées aux codes de date. « Il y a quarante ans, il pouvait y avoir une certaine vérité dans cette perception. Cependant, les quatre dernières décennies d’améliorations des processus par les fabricants de composants électroniques ont pratiquement éliminé les causes de mécanismes de défaillance en lien avec les inquiétudes concernant la durée de vie des composants ».

Dans une récente recommandation politique de juin 2023, l’ECIA suggère que les clients passent leurs commandes auprès d’entreprises disposant des autorisations et certifications nécessaires pour garantir à tous les acheteurs que :

  • toutes les exigences relatives à l’emballage, à la durée de conservation et au stockage sont bien comprises et respectées.
  • les garanties des produits seront honorées.
  • les avis de modification de produits, y compris les rappels de produits, les alertes qualité et les changements d’emballage, seront distribués et respectés.
  • les rapports signalant des problèmes spécifiques de composants par les clients seront transmis aux fabricants, et les stocks suspects seront correctement mis en quarantaine.
  •  les processus de gestion des commandes incluront un examen approprié, une estimation des coûts et une conformité aux restrictions de codes de date spécifiées par le client.

L’ECIA est d’avis que les « restrictions générales liées aux codes de date entraînent des retards inutiles dans le processus de saisie et de réalisation des commandes, ce qui se traduit par un service différé pour le client. Ces restrictions générales perturbent la consommation normale selon le principe du FIFO (Premier Entré, Premier Sorti) et contribuent à un vieillissement accru des stocks dans la chaîne d’approvisionnement ».

De nombreux leaders de l’industrie ont abordé la problématique de maintenir une source de composants à longue durée de vie. Après des années de recherche et d’essais assidus, le stockage à long terme s’est avéré non seulement réalisable, mais aussi une option importante à prendre en compte. Il est sûr, disponible, contrôlé et prêt. Les acheteurs n’ont plus à craindre les « dates d’expiration » des composants. Ils peuvent être certains que des composants correctement stockés seront non seulement fiables sur le terrain, mais également de qualité supérieure bien au-delà de leur code de date.

En savoir plus : www.rocelec.fr

CE PUBLI-RÉDACTIONNEL A ÉTÉ RÉDIGÉ PAR ROCHESTER ELECTRONICS

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This