Sélectionner une page

18 lauréats de la première vague de l’Appel à projets « Première Usine »

18 lauréats de la première vague de l’Appel à projets « Première Usine »

Le gouvernement annonce le soutien à dix-huit projets de premières usines, retenus dans le cadre de l’appel à projet « Première usine » de France 2030 lancé en janvier 2022, dont plus d’un tiers concerne de près ou de loin notre profession.

Cette stratégie « Start-up industrielles », dotée de 2,3 milliards d’euros au total, vise à faciliter pour les start-ups l’étape de l’industrialisation de leur production, pour augmenter le nombre de projets qui parviennent à l’étape industrielle.

Les 1600 start-up françaises à vocation industrielle permettent de convertir le potentiel d’innovation en potentiel industriel. La stratégie « start-up industrielles » vise à lever les freins qui empêchent leur émergence et l’industrialisation des start-up notamment les difficultés de financement, au moment d’installer une première usine sur le territoire national. L’annonce des premiers lauréats de l’appel à projets « Première usine » se veut l’incarnation de la dynamique industrielle croissante au sein de l’écosystème French Tech. Historiquement tourné vers le numérique, cet écosystème voit de plus de plus en plus émerger des projets d’usines issus de start-ups et devient un moteur essentiel de ré-industrialisation.

L’appel à projets, doté d’une enveloppe de 550 M€ sur la période 2022-2026 est destiné aux start-up et aux PME innovantes. Il permet de soutenir financièrement des projets d’implantation sur le territoire de premières usines destinées à la production de produits innovants.

Ainsi, dix-huit projets de premières usines ont été retenus à l’issue de l’examen de près de 100 candidatures déposées lors de la première relève le 5 avril 2022. Ces dix-huit projets représentent 467 millions d’euros d’investissements cumulés, ils portent sur l’industrialisation de produits innovants dans des secteurs stratégiques des biotechnologies, de la santé, de l’agroalimentaire, des batteries, des matériaux ou de la robotique, de l’électronique et du spatial.

Parmi les 18 lauréats, retenons :

Projet « LEEDS »

EREMS – Flourens (31) – Occitanie

EREMS est une entreprise du spatial spécialisée dans l’électronique d’instruments et d’équipements embarqués. Avec le projet LEEDS, Erems vise à construire une unité de fabrication automatisée en salle blanche, incluant une ligne d’assemblage pilote qualifiée, dédiée aux applications spatiales sur le marché du NewSpace. Le projet permettra à Erems d’acquérir une capacité de production pour répondre aux nouveaux enjeux du spatial, de développer de nouveaux produits génériques intégrant les technologies les plus récentes, et de répondre aux besoins d’autres entreprises et start-up dans la production des électroniques spatiales.

Projet « MORDOR »

Limatech – Voreppe (38) – Auvergne-Rhône-Alpes

Fondée en 2016, Limatech développe une nouvelle génération de batteries au lithium pour l’aéronautique et les milieux sévères. Grâce à une batterie trois fois plus légère que les batteries aéronautiques traditionnelles, le projet a pour objectif d’économiser au secteur deux millions de tonnes de CO2 à l’horizon 2030. En favorisant l’aviation durable sur un marché international, les batteries Limatech ont aujourd’hui atteint un niveau de maturité permettant à l’entreprise d’entrer dans une phase de préparation de l’outil de production. Le projet permettra à terme la création de 55 emplois.

Projet « WanderUsine »

Wandercraft – Paris (75) – Ile-de-France

Membre du French Tech 120, Wandercraft est spécialisé dans la technologie de la robotique de marche autonome pour les personnes à mobilité réduite. Leur croissance rapide au sein du marché de la rééducation en hôpital légitime le développement d’un exosquelette plus fin et plus agile pour un usage personnel, à domicile et en ville. L’objectif du projet WanderUsine est d’investir dans des équipements, un site de production industrielle et un réseau de partenaires français permettant une exploitation en volume, à coûts faibles, largement robotisée, et de regagner en France une capacité d’industrialisation compétitive. Le projet prévoit à terme la création 300 emplois.

 

Projet « REARM »

eCential Robotics – Gières (38) – Auvergne-Rhône-Alpes

Avec le projet REARM, eCential Robotics se dote d’une usine de production intégrant les dernières technologies industrielles et robotiques, afin de maîtriser et d’optimiser la fabrication des systèmes et instruments chirurgicaux, notamment en concentrant une chaîne de valeur hautement stratégique sur le territoire français. L’ambition est de positionner eCential Robotics comme un leader international et chef de file de la filière nationale de la robotique chirurgicale grâce à des volumes de production vingt fois supérieurs à ceux actuels. Le projet permettra à terme la création de 100 emplois.

Projet « XSUN Première Usine »

XSUN – Guérande (44) – Pays-de-la-Loire

Le projet « XSUN Première Usine » vise l’implantation d’une usine de production de drones solaires et la création d’une filière stratégique pour la France. Avec une émission nulle de CO2 en vol et un niveau de performance similaire aux drones à énergie fossile, la production de ces drones répond à un haut niveau d’exigences techniques, règlementaires et environnementales. Le projet permettra à terme la création de 115 emplois.

Projet « BELLATRIX2024 »

Bellatrix – Marseille (13) – Provence-Alpes-Côte-D’azur

Créée en 2015, Bellatrix s’est spécialisée dans la production de composants intelligents qui simplifient l’utilisation et améliorent le rendement des Vélos à Assistance Électrique. IWEECH, le « smartbike » propulsé à l’Intelligence Artificielle (IA) répond à cette logique et supprime les contraintes habituelles de gestion de puissance et de changement de vitesses pour le cycliste. Avec le vélo IWEECH, l’utilisateur est pleinement disponible pour se concentrer sur sa conduite et sa sécurité.

Projet « TXZ »

Ampère – Montpellier (34) – Occitanie

Créée en 2020 à Montpellier, Ampère a conçu une solution d’infrastructure de recharge électrique innovante pour permettre le déploiement de bornes à grande échelle, tout en réduisant le coût de leur installation et en renforçant la sécurité électrique et incendie. Le projet a pour objectif de permettre de généraliser l’installation de bornes de recharge dans tous les parkings des bâtiments, résidentiels collectifs ou tertiaires. En valorisant son savoir-faire dans les technologies de l’électromobilité, Ampère ambitionne de créer un avantage durable par un portefeuille de brevets technologiques. Le projet permettra à terme la création de 260 emplois.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This