La SIA, l’association qui représente 95% de l’industrie américaine des semiconducteurs, demande au gouvernement US la mise en œuvre d’un plan de 37 milliards de dollars pour soutenir la compétitivité de cette industrie stratégique pour le pays, révèle le Wall Street Journal.

La SIA ne commente pas officiellement les détails de ce plan, mais par la voix de son président John Neuffer, avait publié le 22 mai dernier le commentaire suivant suite à l’annonce tonitruante par TSMC de la construction d’une fab de 12 milliards de dollars aux Etats-Unis : « Nous avons besoin d’un engagement ambitieux et global du gouvernement américain à investir dans les fabricants de puces américains, car d’autres pays investissent de toute urgence pour augmenter la production de semiconducteurs à l’intérieur de leurs frontières. Nous sommes impatients de travailler avec nos amis du gouvernement américain pour développer et exécuter une stratégie pour faire avancer cet effort ».

Selon le Wall Street Journal, la décomposition des 37 milliards réclamés par le plan de la SIA serait la suivante : 5 milliards pour la construction d’une fab à l’état de l’art (Intel pourrait en être l’opérateur) ; 15 milliards pour soutenir les états fédéraux dans leurs aides à l’investissement ; 17 milliards pour soutenir la R&D (5 milliards pour un grand centre technologique ; 5 milliards pour la recherche fondamentale ; 7 milliards pour la recherche appliquée).

Cette proposition devrait rencontrer l’assentiment des politiques : certains sénateurs plaident en effet pour un plan de 110 milliards de dollars pour soutenir la high-tech dont fait partie l’industrie des semiconducteurs.

Lire l’article du Wall Street Journal